L’avis des pros – La Chaussure de sécurité idéale pour un plombier

homme à genoux tenant une grosse perceuse

“L’avis des pro” c’est un format d’article un peu spécial. Ici on laisse la parole aux hommes (et femmes) de terrain, ceux qui utilisent chaque jour des chaussures de sécurité et ont leur avis à donner. Aujourd’hui zoom sur la chaussure de sécurité idéale pour les plombiers.

MENU DE L'ARTICLE

Une chaussure de sécurité plombier doit résister à l'humidité

Chaussure de sécurité noire basse homme et femme S3 WR HRO polyvalente, en extérieur marchant dans une flaque d'eau

Par définition le plombier travaille avec de l’eau. On peut donc se dire qu’une chaussure de sécurité qui permet de garder les pieds au sec est de rigueur.

Mais si nous choisissons de commencer cet article par la résistance à l’eau de la chaussure, c’est aussi pour évoquer la question du travail en extérieur. Ici les expériences sont très différentes suivant chaque plombier. Certains qui travaillent en centre ville par exemple sont très peu amené à être en extérieur. A l’inverse d’autres avouent passer 50% de leur temps dehors.

Ici c’est à vous de jauger votre besoin en termes de résistance à l’eau de la chaussure. Si vous avez rarement les pieds mouillés, rien ne sert de choisir une chaussure fermée, optez plutôt pour une chaussure de sécurité aérée normée S1P.

Si en revanche vous avez souvent les pieds mouillés alors c’est une autre histoire. Voyons ensemble des témoignages de plombiers dont c’est le cas.

logo d'une salopette blanche avec écriture sur fond bleu

L’avis de @enfiletonbleu – Lille

“Les plombiers travaillent aussi bien en extérieur qu’en intérieur donc c’est vrai que la chaussure doit quand même pas mal résister à l’humidité.

Quand je dis résistance à l’humidité c’est de pouvoir aller sur des chantiers où il y a par exemple des flaques d’eau ou des terrains un peu boueux sans se retrouver avec les chaussettes complètement mouillées.”

camion d'artisan blanc et bleu

L’avis de @ck_plomberieNancy

“Le tissu doit être un minimum étanche (sans aller jusqu’à du plastique) car avec la moindre goutte d’eau et on a les chaussettes trempées. “

Pour s’assurer de choisir une chaussure de sécurité qui résiste bien à l’humidité, orientez vous plutôt vers des chaussures de sécurité S3.

Le marquage normatif S3 atteste que le matériau composant la tige de la chaussure est normée WRU, c’est à dire qu’il résiste à la pénétration de l’eau. Bien souvent ces types de matériaux sont des cuirs et des microfibres hydrofuges.

A noter que pour ajouter une protection supplémentaire à l’humidité vous pouvez vous orientez vers des chaussures de sécurité dotées d’une membrane imper-respirante (normée WR). Sachez qu’il existe également des chaussures de sécurité “hybrides” en toile respirante dotées d’une membrane.

Mais attention qui dit respirant dit bien souvent ajouré. Et nous allons voir dans le point suivant qu’une matière ajourée peut être un handicape pour certains plombiers car elle va être difficile à nettoyer.

Votre besoin en termes de résistance à l’humidité va donc beaucoup dépendre de la part de vos travaux que vous effectuez en extérieur ou des “urgences” pour lesquelles la zone est sinistrée et inondée. Si vous passez du temps en extérieur à la période hivernale par exemple, c’est sûr qu’il vous faudra une chaussure de sécurité très résistante à l’humidité et facile à nettoyer.

La résistance à la glisse est un vrai plus

tuyauterie sur un mur

L’avis de @plombier.passion – Perpignan

“Pour ma part une des contraintes que l’on peu rencontrer est l’humidité. Elle induit que l’on peut glisser sur un toit ou sur une échelle. Le grippe de la semelle est donc important.”

Qui dit humidité dit risque de glissement. Pour palier à ce problème, pensez à choisir une chaussure de sécurité avec une semelle d’usure en caoutchouc. Très utilisé dans le monde automobile pour son adhérence, le caoutchouc sera votre meilleur allier sur les sols glissants lisses. Le cramponnage de la semelle a également son importance. Sur les sols lisses faites le choix d’une semelle avec une bonne surface d’accroche mais des crampons tout de même espacés pour évacuer les fluides et ainsi éviter l’encrassement.

Une chaussure de sécurité facile à nettoyer

Si vous jugez que votre métier de plombier est relativement propre alors vous pouvez encore une fois rester sur des baskets de sécurité aérée. Si au contraire vous avez affaire à des projections de matériaux salissants alors il va falloir vous équiper en conséquence. Voyons quelques témoignages.

homme souriant en sweat à capuche et casquette rouges

L’avis de @sudeauplomberie – Sud de la France – Var (83)

” Mon métier est salissant : on fait tomber de la colle, on marche dans l’enduit, etc. Donc l’idée c’est quand même d’avoir une chaussure qui se nettoie facilement sans pour autant devoir la mettre obligatoirement dans la machine”.

Une chaussure facile à nettoyer sera composée d’un cuir ou une microfibre lisse (voire une toile mais avec une tram très serrée). Il faut que vous puissiez, en un coup d’éponge ou de tissu humide, enlever les matériaux salissants qui ont tendance à s’accumuler sur la chaussure.

Il en va d’ailleurs de la durabilité de votre chaussure de sécurité. Une matière ajourée qui se charge en colle, enduit, boue ou autres matériaux salissants va très vite se désagréger.

En plus de cela, si vous aviez choisi une chaussure de sécurité avec un textile ajouré pour la respirabilité, la matière risque de beaucoup moins respirer une fois recouverte de boue ou de colle.

Enfin, des chaussures “sales”, c’est également une mauvaise image face au client.

salle de bain en noir et blanc

L’avis de @stevie_le_plombier – Sables d’Olonne en Vendée

” J’ai horreur d’avoir des chaussures sales, poussiéreuse, d’avoir des traces. Il faut donc un entretien facile”.

Un entretien facile passe également par une semelle pratique à nettoyer.

logo plomberie yvelinoise sur fond blanc

L’avis de @plomberie_yvelinoise – région île de France

“Les crampons ce n’est pas très pratique aussi car je passe des fois dans des jardins et ça accroche toute la terre avant de rentrer chez le client, pas top”.

Si vous avez tendance à rentrer et sortir, choisissez un cramponnage de semelle assez écarté. Les crampons trop rapprochés vont avoir tendance à s’encrasser et seront difficile à nettoyer.

Une chaussure de sécurité discrète

Garder des chaussures de sécurité propres pour éviter de faire mauvaise impression ok, encore faut-il que la chaussure en elle-même corresponde à l’image que vous souhaitez renvoyer.

homme souriant habillé en noir, les bras croisés

L’avis de @bricoplombier – Clermont-Ferrand – Site web : www.brico-plomberie.com

“Ce que j’apprécie dans une chaussure de sécurité c’est la couleur, le design (…) La polyvalence du style est importante pour jongler entre le travail et la vie de tous les jours, comme aller chercher les enfants à l’école”.

Une chaussure de sécurité discrète a un design sobre mais cela passe également par le volume de la chaussure de sécurité :

homme souriant en sweat à capuche et casquette rouges

L’avis de @sudeauplomberie – Sud de la France – Var (83)

“Il faut une chaussure qui passe partout. Une chaussure que l’on puisse mettre pour sortir du travail, aller en rendez-vous sans pour autant être en grosses chaussures de sécurité”.

Une chaussure de sécurité souple

salle de bain en noir et blanc

L’avis de @stevie_le_plombier – Sables d’Olonne en Vendée

“Les inconvénients du métier sont d’être tous les jours sur les genoux (…) Je n’aime pas les chaussures de sécurité rigides”

Le plombier est amené a être dans des positions assez contraignantes notamment accroupi ou à genoux. De ce fait, une chaussure de sécurité souple est primordiale pour ne pas couper la circulation sanguine du pied lorsqu’il est plié et être blessante.

homme souriant habillé en noir, les bras croisés

L’avis de @bricoplombier – Clermont-Ferrand

“Ce que je n’apprécie pas dans une chaussure de sécurité c’est la coque qui coupe la circulation du sang quand je fais un travail à genoux (en plinthe).”

“La coque de protection coupe la circulation sanguine” c’est une remarque qui revient souvent chez les personnes qui travaillent beaucoup à genoux comme les carreleurs.

Il faut savoir que les embouts peuvent avoir des profondeurs différentes. Bien que la norme impose une profondeur minimale aux embouts, aller au plus court n’est pas forcément une solution ultime car plus l’embout est court, moins il protège. C’est un compromis à trouver pour que l’embout soit protecteur tout en laissant la chaussure se plier naturellement sans que l’on sente la tranche. Pour attester de cela, la meilleure des solutions reste l’essayage.

Une chaussure de sécurité facile à mettre et à enlever / Le problème des lacets

Quand vos chaussures de sécurité sont trop sales pour que vous les conserviez chez le client, vous aimez pouvoir les enlever et les remettre facilement.

Pour beaucoup les lacets sont également un problème car ils sont parfois long à lacer et délacer et/ou parce qu’ils s’usent trop rapidement.

logo d'une salopette blanche avec écriture sur fond bleu

L’avis de @enfiletonbleu– Lille

“Le point pour moi le plus important dans ma paire de chaussures est de pouvoir l’enlever et la mettre facilement. Aujourd’hui je travaille avec des bottes qui des fois sont un peu grosses et pas forcément les plus confortables au quotidien. Je n’aime pas beaucoup devoir mettre ou faire des lacets sur mes chaussures. Je ne trouve pas ça pratique et à force de les mettre et de les enlever, plus les différentes choses sur les chantiers, ils peuvent s’user ou se couper.”

homme souriant habillé en noir, les bras croisés

L’avis de @bricoplombier – Clermont-Ferrand

“Ce que j’apprécie dans une chaussure de sécurité, c’est la facilité pour les retirer de façon à pouvoir les enlever et les remettre facilement chez le client ou pour les aller-retour au camion.”

homme souriant en sweat à capuche et casquette rouges

L’avis de @sudeauplomberie – Sud de la France – Var (83)

“Ce que je n’apprécie pas dans une chaussure de sécurité ce sont les lacets. Je voudrais avoir une chaussure avec un système que tu scratches ou autre. Il faut trouver une solution et retirer ces lacets. Les lacets à la longue ils se coupent, il faut les changer, c’est infernal.”

tuyauterie sur un mur

L’avis de @plombier.passion – Perpignan

“Le gros défaut de beaucoup de chaussures de sécurité ce sont les lacets. Ils cassent avant que la chaussure soit usée.”

L’idéal serait de ne plus avoir besoin d’enlever ses chaussures de sécurité au cours de la journée grâce a un design et un confort qui vous conviennent.

Pour cela la basket de sécurité semble être une bonne solution d’autant plus que certaines possèdent des systèmes de laçage rapide. C’est la cas de notre modèle LUNAR 400 S1P.

Après il ne faut pas oublier que, sur une chaussure, le lacet reste une pièce d’usure. Il faut parfois le remplacer. Dans les métiers salissants, les lacets s’encrassent et se désagrègent plus rapidement. 

Il existe également des modèles sans lacet (ex : mocassin, botte) mais tout le monde n’est pas forcément à l’aise dedans car il n’y a aucun ajustement du chaussant possible dû à l’absence du lacet. 

baskets de sécurité sur un fond vert avec des flèches blanches

Une bonne résistance

homme dans un jardin habillé en chemise et jeans tenant des outils dans les mains

L’avis de @69plombierchauffagiste – Rhone (69)

“Les contraintes du métier de plombier sont l’eau chaude ou glaciale, les métaux tranchants et brulants, les projections de fioul, gaz frigo et également le port de charges lourdes.

Les indispensables d’une chaussure de sécurité pour un plombier sont la coque acier de protection des doigts de pieds, le fait qu’elle soit totalement hermétique à l’eau et à la boue. Il faut aussi une semelle anti-clou, et anti-coupure, une bonne protection contre les variations de températures brulantes ou glaciales. Et également une chaussure de sécurité montante pour une bonne protection des chevilles.

Ce que je n’aime pas dans une chaussure de sécurité c’est le manque de résistance. Je me fiche de l’esthétique, seule compte la sécurité et la durabilité de la chaussure.”

Tout est à peu près dit dans ce témoignage. La chaussure de sécurité pour les plombiers doit être résistante pour faire face aux différence de température, aux projections, au risque de choc dû à la manipulation d’objets lourds. Il faut savoir que le plombier est même parfois même amené à souder. Si vos chaussures sont très éprouvées au quotidien, orientez vous plutôt vers une chaussure de sécurité S3 en cuir ou microfibre avec un sur-embout.

Une bonne protection sur l'avant

logo d'une salopette blanche avec écriture sur fond bleu

L’avis de @enfiletonbleu– Lille

“Il est vrai que, en tant que plombier, nous sommes un peu comme les carreleurs : très souvent à genoux donc il est vraiment super important d’avoir une chaussure renforcée au niveau de l’avant.”

Le fait de travailler à genoux use très rapidement les chaussures. Ce qui est frustrant c’est que parfois le reste de la chaussure est en très bon état mais l’avant a été trop éprouvé à force de frotter le sol : la matière s’abrase prématurément et finit par craquer.

Si ce problème vous parle, optez pour des chaussures de sécurité dotées d’un sur-embout rigide en tpu qui améliorera considérablement leur durée de vie.

Vous l’aurez compris le plombier a besoin de polyvalence tout en restant dans un esprit sportif et confortable. Resistance à l’humidité, aux variations de température, souplesse des matériaux mais également discrétion et praticité d’usage, on peut dire que le métier de plombier est exigeant en termes de chaussures de sécurité.

Pour trouver une chaussure de sécurité plombier adaptée, nous vous conseillons de vous rendre sur notre page des baskets de sécurité. Pour les plombiers qui travaillent souvent en extérieur, vous pouvez également consulter nos chaussures de chantier. Maintenant que cet article vous a donné la connaissance nécessaire, c’est ensuite à vous d’affiner votre choix suivant vos contraintes spécifiques.

Informations sur l'article

L'auteur de l'article

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

FEETLAB® | Inscription

Vous souhaitez automatiquement recevoir les derniers articles du FEETLAB® ?
Inscrivez-vous ci-dessous :