Chaussure de sécurité Boulanger / Pâtissier

Catégories de produits

Genres

Domaines d’activité

Gammes

Marquages Normatifs

Exigences Additionnelles

Exigences de Glisse

Pointures

Couleurs

Embout de sécurité

Plaque anti-perforation

Modèle

Lacets

Catégories de produits

Genres

Domaines d’activité

Gammes

Marquages Normatifs

Exigences Additionnelles

Exigences de Glisse

Pointures

Couleurs

Embout de sécurité

Plaque anti-perforation

Modèle

Lacets

 

Qu'est ce qu'une Chaussure de sécurité pour boulanger ?

Les chaussures de sécurité boulanger sont souvent sans lacet. On parle de mocassin agro-alimentaire. Leur coloris est souvent sobre. Elles sont pour la plupart blanches ou bien noires. Les chaussures de boulanger doivent être résistantes à la glisse notamment sur les sols en céramique. C’est une catégorie bien spécifique de chaussures de sécurité.

Chaussure de sécurité pour la boulangerie / pâtisserie : l’hygiène avant tout

Si une chaussure de cuisine prend souvent la forme d’un mocassin sans lacet c’est avant tout une question d’hygiène. Les lacets et la languette retiennent les bactéries et les morceaux de nourritures. Ils sont ainsi plus difficiles à nettoyer qu’une matière lisse. La construction mocassin permet aussi de limiter les piqûres apparentes qui seraient un nid à bactéries particulièrement difficile à nettoyer.

Chaussure pour les boulangers : des chaussures résistantes à l’eau et aux liquides

Les matériaux qui composent les chaussures agroalimentaire sont pour la plupart hydrofuges, c’est-à-dire qu’ils résistent à la pénétration de l’eau et des liquides. Il s’agit principalement de cuirs ou de microfibres lavables. La chaussure de sécurité de cuisine est sans languette car cette dernière est aussi une entrée pour les liquides. Les coutures ou piqûres sont limitées sur les chaussures pour boulanger car ce sont également des points d’entrée. Pour optimiser la résistance à la pénétration des liquides, vous pouvez opter pour une chaussure de sécurité de cuisine montante.

La sobriété des chaussures pour boulanger

Les chaussures de sécurité boulanger sont pour la plupart blanches ou noires. Elles adoptent un style uniforme et sobre. Il existe tout de même des chaussures de sécurité agro-alimentaire qui sont disponible en plusieurs couleurs. Cela sert notamment à la mise en place de zoning dans les ateliers de fabrication. Certains salariés sont autorisés à pénétrer dans certaines zones, d’autres non. La chaussure est un bon témoin car contrairement à une charlotte, une veste ou un brassard, on peut difficilement s’en passer pour travailler dans un atelier ou en cuisine.

Mocassin de sécurité noir basse homme et femme S3 HRO SRC hygiène vue 3/4 arrière
Mocassin de sécurité blanc basse homme et femme S3 HRO SRC hygiène vue 3/4 arrière

Chaussure de boulanger : un maximum d’adhérence

Une autre caractéristique majeure des chaussures de cuisine est l’adhérence de leur semelle d’usure. Les cols céramique des cuisines sont souvent très glissants car il est courant d’y trouver de l’eau, des matières grasses ou de la nourriture. Par conséquent le cramponnage des chaussures de sécurité de cuisine doit obtenir de très bons coefficients d’adhérence à la norme SRA qui atteste d’une résistance aux glissements sur les sols en céramique. Si votre environnement de travail est vraiment sale, attention à bien choisir des chaussures de cuisine avec une semelle qui ne s’encrasse pas trop. Une chaussure qui s’encrasse facilement retient les aliments ce qui la rend difficile à nettoyer et diminue ses propriétés d’adhérence.

Choisir une chaussure de sécurité boulanger confortable

Les chaussures de cuisine sont souvent des mocassins. Les chaussures sans lacet comme les bottes ou les mocassins sont souvent plus difficiles à chausser que les modèles à lacet. En effet le lacet permet au porteur de régler le serrage. Une personne qui a un pied fin peut augmenter le serrage, celle qui a le pied fort le relâcher. Pour créer une chaussure de cuisine confortable il est donc important que le patronage du modèle soit bien optimisé autour de la forme. La forme que nous utilisons est un standard le plus universel possible mais il ne peut pas convenir à tout le monde. L’essai de la chaussure reste donc le meilleur test. Si la chaussure est trop large pour vous, vous allez rapidement créer des zones d’échauffement notamment au talon. Et dans le milieu de la cuisine ou l’agro-alimentaire il n’est pas rare de beaucoup marcher.
Prenez le temps de bien choisir une chaussure qui vous correspond. Et si le mocassin est trop serré ? Vous aurez tout simplement du mal à l’enfiler et si vous y parvenez, il risque de vous compresser le cou de pied.

Pour votre confort, vous devez également choisir une chaussure de cuisine amortissante. Pour cela privilégiez des matériaux de semelle tels que l’EVA ou le polyuréthane (PU) qui soulageront les chocs dû à la marche en dissipant les vibrations. A noter que pour un bon amorti la semelle de propreté ou semelle intérieure a également un rôle capital.

Enfin qui dit chaussures de sécurité cuisine confortables dit légèreté ! On peut choisir une chaussure de cuisiné légère en sélectionnant un modèle en microfibre. La microfibre est plus légère que le cuir. Elle a en plus l’avantage de bien se nettoyer en machine. Si vous voulez une chaussure de cuisine légère optez pour une semelle en EVA. Si c’est de loin le matériau le plus utilisé dans le milieu sportif, ce n’est pas pour rien. Notre modèle MILK EVO S3 possède par exemple une semelle intermédiaire en EVA et une semelle d’usure en caoutchouc nitrile hyper-adhérente.

semelle de chaussure antiglisse