Semelles intérieures chaussure

Catégories de produits

Genres

Domaines d’activité

Gammes

Marquages Normatifs

Exigences Additionnelles

Exigences de Glisse

Pointures

Couleurs

Embout de sécurité

Plaque anti-perforation

Lacets

Modèle

Pourquoi la Semelle chaussure est-elle importante ?

La semelle chaussure ou plutôt la semelle intérieure amovible que l’on place dans la chaussure, est un élément essentiel de confort. C’est la première interface avec le pied. La semelle chaussure va avoir de multiple impacts sur le confort du porteur. Elle va entre autres avoir une influence sur l’absorption et la désorption de la transpiration, le confort d’accueil, la stabilité lors de la marche, la dissipation des vibrations lors de la marche ainsi que la propulsion et la restitution d’énergie en fin de foulée. C’est un élément essentiel au confort du pied.

Première de propreté amovible noire antistatique homme et femme avec textile hydrophile
Première de propreté amovible bleu antistatique homme et femme avec traitement eucalyptus
Première de propreté amovible rouge antistatique homme et femme avec film aluminium au verso isolant des variations de température

La Semelle chaussure pour le confort d'accueil

La semelle chaussure est la première interface avec le pied. Elle est d’autant plus importante dans les chaussures spécifiques comme les chaussures de sécurité qui ont l’inconvénient d’être équipées d’une semelle anti-perforation qui apporte de la dureté sous le pied. Le confort d’accueil d’une semelle chaussure se fait principalement par la mousse utilisée en surface. Plusieurs facteurs influent sur l’efficacité de cette mousse et donc sur le confort d’accueil de votre semelle chaussure :

– L’épaisseur de la matière amortissante.

– La densité : si une mousse trop dense peut enlever la sensation de confort, une mousse trop aéré va très vite se compresser et perdre toutes ses propriétés.

– La qualité : bon nombre de mousse d’accueil sont efficaces les premiers temps mais n’offrent aucune résilience dans le temps et perdent donc leur efficacité au bout de quelques semaines, voire quelques jours.

La Semelle chaussure pour la stabilité

Les pieds sont le socle du corps humain, ils portent toute la chaîne lors de la marche et sont notre seul contact avec le sol.

Si c’est la forme de la semelle extérieure qui a une influence capitale sur la stabilité lors de la marche, la semelle intérieure a également un rôle important à jouer. Sinon comment expliquer qu’un podologue arrive par une simple cale à rétablir tout l’axe du corps humain. Une bonne semelle intérieure doit être amortissante mais pour la stabilité il est nécessaire d’avoir tout de même un matériau dense et rigide sous le talon qui va faire office de socle en épousant l’ergonomie du talon. On peut par exemple avoir un socle thermoformé en résine comme sur la plupart des semelles orthopédiques. Des mousses haute densité très qualitative ou type mémoire de forme peuvent également créer une sorte d’empreinte sous le pied et apporter de la stabilité. Attention tout de même aux matériaux trop moues qui pourraient « endormir » la sensibilité du pied et ainsi envoyer moins d’information au cerveau diminuant les réflexes et donc la stabilité.

La Semelle chaussure pour l’amorti

L’amorti talonnier est capital pour préserver les articulations des membres inférieurs. Contrairement à la partie avant du pied qui peut faire un travail de pompe, le talon est une butée qui n’a aucun amorti. Toutes les vibrations auxquelles il est soumis se reportent majoritairement sur les membres inférieurs (cheville, genoux, hanche, etc). Si lors d’une course rapide on peut réussir à passer sur l’avant du pied et ainsi limiter les chocs talonniers, ce n’est pas le cas lors d’une marche rapide ou d’une course lente. Dans ces deux cas nous attaquons la foulée par le talon. Il est donc important d’avoir un matériau amortissant au talon pour dissiper les vibrations vers le sol limitant ainsi leur propagation dans les membres inférieurs.

La Semelle chaussure pour la restitution d’énergie et la propulsion

Lorsque nous arrivons en fin de foulée lors de la marche, nous fournissons un effort pour se propulser en avant. Cet effort peut paraître minime mais à la fin d’une journée les milliers de pas effectués sont en faites des milliers de petites efforts additionnés : c’est la fatigue qui s’installe. Une semelle intérieure avec un matériau propulsif placé à l’avant du pied sous les métatarses va permettre d’aider à la propulsion limitant ainsi l’effort de la fin de foulée.

La Semelle chaussure pour limiter la transpiration

Il faut savoir qu’a la base les pieds ne sont pas voués à plus transpirer que les mains. En effet les pieds et les mains comportent pratiquement le même nombre de glandes sudoripares (350 à 370 par cm²) mais il est moins courant de transpirer des mains que des pieds. La seule différence entre ces deux partie du corps est que les pieds sont bien souvent enfermés dans la chaussure. Ils sont confinés. Si l’on peut mettre des tongs ou être pieds nus l’été à la plage, il faut en revanche porter des chaussures fermées au travail, notamment lorsque les chaussures de sécurité sont obligatoires. La chaleur du confinement créer de la sudation, c’est inévitable. En sachant que 50% de la transpiration s’évacue par la plante du pied, on peut se dire que les matériaux utilisés pour la semelle intérieure de la chaussure sont primordiaux. Il faut considérer la semelle intérieure chaussure comme une chaussette et la laver en machine régulièrement pour enlever les bactéries. L’idéal serait d’avoir une paire de semelle chaussure en plus pour pouvoir alterner.