Bien choisir sa chaussure de sécurité soudeur

Incontournables dans les milieux de la construction, de l’industrie et du transport, les soudeurs ont un savoir-faire bien spécifique qui nécessite une chaussure de sécurité avec une protection bien particulière. Découvrez les spécificités d’une bonne chaussure de sécurité soudeur.

MENU DE L'ARTICLE

Une chaussure de sécurité soudeur qui résiste à la chaleur

Etant donné que le soudeur manipule du métal qu’il doit assembler à l’aide de chaleur, il est susceptible d’échapper des objets chauds ou même de marcher sur des zones métalliques à haute température.

Pour cela il est important d’avoir une semelle d’usure en caoutchouc nitrile normée HRO. L’exigence HRO fait partie de la norme européenne des chaussures de sécurité EN ISO 20345. Elle atteste que la semelle d’usure résiste à une chaleur par contact de 300°C. Cela signifie que jusqu’à la limite de cette température la semelle ne doit pas fondre, se craqueler ou se fissurer. En savoir plus sur la norme HRO.

plaque de metal en fusion pour norme HRO

La chaleur par contact n’empêche pas la transmission de chaleur à travers la chaussure. Sur ce point la semelle extérieure ne fait pas tout. En effet, on peut aussi ralentir les remontées de chaleur avec les matériaux de la semelle intermédiaire (ex : EVA) ou la semelle intérieure. La norme qui témoigne d’une bonne résistance aux remontés de chaleur est la norme HI. Cette exigence atteste qu’en étant soumis à une température de 150°C pendant 30 minutes, la température à l’intérieur de la chaussure n’augmente pas de plus de 22°C. Il peut être intéressant de sélectionner une chaussure de sécurité soudeur normée HI s’il vous arrive souvent d’être sur des sols chauds comme par exemple le ballast d’une voie de chemin de fer. En savoir plus sur la norme HI.

Une chaussure de sécurité avec une semelle résistante

Les semelles en caoutchouc nitrile sont recommandées pour les soudeurs également pour leur résistance et leur durabilité. Et les soudeurs en ont bien besoin puisque même du métal froid peut être tranchant et abraser sérieusement la semelle d’usure. C’est pourquoi le vous devez choisir une chaussure de sécurité soudeur avec des semelles qui possèdent une épaisseur de caoutchouc généreuse.

BITUM S3 - chaussure de sécurité enrobé semelle

Une chaussure soudeur qui protège des chutes d’objets

S.24 | protection métatarse au choc 400 | Bien choisir sa chaussure de sécurité soudeur

Les soudeurs manipulent des objets métalliques qui sont souvent lourds. Bien que l’embout de protection apporte une sécurité adéquate sur l’avant du pied, il peut être judicieux d’opter pour une chaussure soudeur avec une protection supplémentaire des métatarses. La norme additionnelle M atteste que la chaussure de sécurité qui possède une protection des métatarses résistant à une pression / choc de 100 joules (10kg lâchés à 1 mètre de hauteur). En savoir plus sur la norme M.

Pouvoir enlever rapidement sa chaussure de sécurité soudeur

Bien qu’il soit conseiller de porter un pantalon par-dessus sa chaussure soudeur ou sinon d’opter pour des guêtres, il se peut que des projections de métaux en fusion ou des bouts de métal se glisse dans la chaussure. Même s’il vaut mieux éviter d’en arriver là, un système de dégrafage rapide (boucle, velcro) peut sauver la mise du soudeur et lui permettre d’enlever rapidement sa chaussure de sécurité.

Chaussure de sécurité noire haute homme et femme S3 Norme WG résistante vue de profil

Une chaussure de sécurité sans lacet

Il vaut mieux privilégier des chaussures de sécurité sans lacets sinon ces derniers, bien souvent en polyester ou polyamide, ne tiendront pas longtemps.

Astuce : Si vous ne pouvez pas vous passez de vos chaussures à lacet, optez pour des lacets cuir. Ils tiendront bien plus longtemps. Mais attention si vous choisissez un modèle à lacet, assurez-vous que la languette de votre chaussure ait un soufflet. Sinon vous courrez le risque que des particules chaudes rentrent dans votre chaussure.

Une chaussure de sécurité soudeur avec un fil auto extinguible

Un fil auto extinguible ! Quésaco ?

Il s’agit d’un fil qui ne propage pas le feu, qui ne réagit pas au feu contrairement au fil polyamide classique qui se consument. Niveau sécurité cela ne change pas grand-chose car la protection du pied est plutôt apportée par la matière principale composant la chaussure soudeur.

Cependant un fil plus résistant apporte une meilleure durée de vie au produit. C’est plutôt frustrant d’avoir une chaussure en bon état général mais décousu car le fil a pris une projection de métal en fusion.

IndLourde

Choisissez une chaussure de sécurité avec un cuir qualitatif et résistant

Même principe que pour la semelle : optez pour du costaud et du qualitatif. Pas de toile, pas de cuir suédé ou autres matière filandreuse ou pelucheuse. Optez pour une chaussure de sécurité soudeur avec un cuir lisse qualitatif et bien épais qui vous garantira une bonne protection du pied.

A noter que la norme WG témoigne de la résistance du cuir aux projections de métaux en fusion.

Notre sélection de chaussures sécurité soudeur

HERO S3 : le haut de gamme confortable

La spécificité du modèle HERO S3 est sa protection métatarsienne qui garantit une sécurité optimale en termes de chute d’objet. C’est une chaussure de sécurité soudeur appréciée pour sa fermeture velcro qui permet d’enlever rapidement la chaussure en cas d’insertion d’objets chauds. La semelle 1121-2 en caoutchouc nitrile garantit une bonne durée dans le temps est une protection contre la chaleur normée HRO et HI.

Petit plus : Le cuir pleine fleur du HERO S3 est normé WG c’est-à-dire qu’il résiste aux projections de métaux en fusion et son fil est auto extinguible c’est-à-dire qu’il ne se consume pas en cas de contact avec une matière chaude.

THOR S3 : la chaussure de soudeur, simplement

Avec son épaisse semelle en caoutchouc nitrile et son cuir grainé de 2.2mm, le THOR S3 garantit la protection adéquate. Bien qu’il ne possède pas la protection métatarsienne du HERO S3, il est tout de même pourvu d’une boucle à dégrafage rapide. Sa semelle est normée HRO, elle résiste donc à une chaleur par contact de 300°C. Le plus : le THOR S3 est une chaussure soudeur 100% fabriquée en France dans notre atelier de Dordogne

Informations sur l'article

L'auteur de l'article

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

FEETLAB® | Inscription

Vous souhaitez automatiquement recevoir les derniers articles du FEETLAB® ?
Inscrivez-vous ci-dessous :