Chaussures de chantier

Catégories de produits

Genres

Domaines d’activité

Gammes

Marquages Normatifs

Exigences Additionnelles

Exigences de Glisse

Pointures

Couleurs

Embout de sécurité

Plaque anti-perforation

Lacets

Modèle

C’est quoi la Chaussure de chantier ?

On associe la chaussure de chantier ou plutôt chaussure de sécurité de chantier a un brodequin en cuir, montant, résistant et avec une semelle crantée taillée pour le tout-terrain. La chaussure de chantier est généralement facile à nettoyer. Elle est donc conçue dans une matière lisse comme un cuir nubuck ou un cuir pleine fleur. Elle est également résistante à la pénétration de l’eau et est équipée d’une semelle anti-perforation. La réponse à ces deux exigences permet à la chaussure de chantier d’être une chaussure de sécurité S3. La chaussure de chantier arrive dans la même famille que la botte de sécurité ou botte de chantier. C’est LA chaussure de sécurité par excellence telle que le grand public se l’imagine : une chaussure robuste avant tout, dans un cuir épais, avec une « grosse » semelle et des surprotections à l’avant et la cheville.

A noter que le terme « chantier » pourrait aussi faire référence à des chantiers d’intérieur de second œuvre. Dans ces cas-là la typologie de produit peut changer car pour des chantiers du second œuvre on pourra par exemple préconiser des baskets de sécurité qui n’ont rien à voir avec la chaussure de chantier telle qu’on se l’imagine mais qui, dans ce cas précis, en est une.

XPER TP S3 3

Chaussure de chantier : Pour quelles utilisations?

La chaussure de chantier est souvent utilisée dans les milieux du bâtiment, de la construction, des travaux publics, des espaces verts, etc. en somme plutôt dans des environnement extérieurs et humides. Tout d’abord c’est sa semelle crantée et épaisse qui lui apporte son efficacité en termes d’adhérence sur les sols meubles et rocheux. Le talon décroché de la chaussure de chantier peut être utile pour gagner en stabilité sur une échelle ou un engin de chantier par exemple. C’est une sécurité supplémentaire. Une chaussure de chantier sera parfaitement adaptée aux environnements humides et boueux. Sa tige faite de cuir permet au pied de rester au sec. Et si cela n’est pas suffisant vous pouvez opter pour une chaussure de chantier équipée d’une membrane imper-respirante comme notre modèle XPER TP S3.

xper tp banniere(1)

Comment choisir la chaussure de chantier ?

Pour bien choisir votre chaussure de chantier, analysez bien votre environnement. Vous êtes un coup à l’extérieur, un coup à l’intérieur : optez pour des chaussures de chantier facile à nettoyer mais le moins volumineuse possible. Au niveau du semelage il faut tout de même un cramponnage fait pour l’extérieur même s’il vous arrive de passer en intérieur. Une semelle crantée qui possède tout de même beaucoup de surface au sol pourra adhérer également sur sol lisse. Ici le matériau de la semelle joue beaucoup. Un caoutchouc même avec très peu de surface au sol apportera une bonne adhérence sur sol lisse. En revanche une semelle lisse ne va pas adhérer dans la boue, la terre ou les sols meubles. Pour ce qui est du matériau de tige pour une utilisation hybride choisissez un cuir ou une microfibre facile à nettoyer. A noter qu’une toile peut être envisagée à condition que la tram soit très serrée et que la chaussure soit équipée d’une membrane imper-respirante pour empêcher l’humidité de pénétrer. Si vous êtes totalement en extérieur et que vous êtes souvent dans des environnement humide la combinaison cuir plus membrane comme sur notre modèle XPER TP S3 peut être une très bonne solution. Si vos chantier sont sujet à des chocs en tout genre vous pouvez optez pour des surprotections en dur tel que des sur-embout TPU ou des protège malléole. Ces protections additionnelles améliorent la durée de vie du produit et apportent davantage de sécurité sur les chantiers.