Choisir une Chaussure de sécurité confortable

BELHARRA ban5

La chaussure de sécurité habille le pied qui est une des zones les plus sensible du corps humain. Les pieds sont remplis de capteurs sensoriels qui permettent par exemple de sentir les pressions, les glissements, les vibrations ou les étirements. Les pieds sont le socle du corps humain. Ils sont notre seul contact avec le sol, la base de notre posture et notre équilibre. C’est pourquoi la moindre petite gêne peut être un calvaire au quotidien et avoir des répercussions sur la santé des pieds voire sur le reste du corps.

Les utilisateurs sont devenus très exigeants en termes de confort de chaussures car ils sont aujourd’hui habitués à porter de la basket de sport légère et aérée. L’essor du sneakers qui touche toutes les générations montre bien cette recherche de confort de la part des consommateurs.

Le niveau est donc monté d’un cran pour les fabricants de chaussures de sécurité qui doivent maintenant s’aligner aux standards de confort des chaussures de sport. Les travailleurs ne veulent plus sentir de différence entre les chaussures de sécurité qu’ils portent à l’usine et celles qu’ils portent dans la rue.

Voici dans cet article les critères universels qui vous aideront à choisir une chaussure de sécurité confortable.

MENU DE L'ARTICLE

Choisir l’expertise d’un fabricant qui maitrise la conception des chaussures

La chaussure de sécurité est construite autour d’une forme qui respecte au plus près la géométrie du pied en termes de proportions. La forme est en fait le volume que l’on va réserver au pied dans la chaussure. Ici l’expérience du formier et du patronnier (celui qui dessine le modèle) va poser les bases d’une chaussure de sécurité confortable.

En maîtrisant l’ensemble de la chaîne de conception, un fabricant va s’assurer que tout coïncide entre forme, semelle, tige et embout de protection. Un fabricant maîtrise son produit et la conception de ses chaussures. C’est un travail de fond qui ne se voit pas sur l’étagère du magasin mais se ressent une fois les chaussures de sécurité mises aux pieds.

S.24 | formes chaussures de sécurité | Choisir une Chaussure de sécurité confortable
S.24 | dessin inspiration chaussure de sécurité | Choisir une Chaussure de sécurité confortable

Choisir une chaussure de sécurité légère

S.24 | LUNAR 400 S1P chaussure de sécurité 1200x630 1 | Choisir une Chaussure de sécurité confortable

La légèreté est l’un des principaux critères de choix des travailleurs concernant la chaussure de sécurité. Elle se ressent dès la prise en main et peut être décisive en cas d’hésitation entre deux modèles. 

Mais la légèreté de la chaussure n’est pas qu’un simple argument marketing. Elle a un impact certain sur le confort au porté.

Lors de la marche nous laissons notre corps basculer vers l’avant donnant lieu à un début de chute qui sera rattrapée par l’effet balancier d’une jambe puis le contact du pied sur le sol, du talon vers les orteils.

Le fait que les jambes utilisent l’effet de balancier naturel induit par le déséquilibre du corps, font de la marche le moyen de déplacement le moins énergivore. Cependant bien qu’unitairement le pas ne représente qu’un effort minime, lorsqu’il est répété plusieurs milliers de fois par jour, il faut au finale dépenser beaucoup de calories.

Plus le poids à soulever à chaque pas est important, plus il faut fournir d’effort et plus la fatigue arrive vite. Voilà pourquoi les fabricants de chaussures de sport essayent inlassablement d’alléger leurs modèles de chaussures : pour améliorer les performances des sportifs.

LUNAR 400 S1P embout

Chez S.24 nous considérons les travailleurs comme des sportifs et nous travaillons également à alléger nos modèles de chaussures de sécurité pour le bienfait des travailleurs et de leurs performances. Notre dernière innovation en termes de chaussure de sécurité légère est notre basket de sécurité LUNAR 400 S1P qui frôle les 400g en pointure 42 (la plupart des baskets de sécurité pèsent entre 550g et 600g par pied).

Bien entendu plus vous marchez et plus la légèreté doit être un critère important dans le choix de votre chaussure de sécurité confortable.

S.24 | LOGISTIC | Choisir une Chaussure de sécurité confortable

Une chaussure de sécurité confortable avec de l’amorti

Une chaussure de sécurité confortable, c’est une chaussure avec un bon amorti.

Que l’on piétine ou que l’on soit au pas de course toute la journée, l’amorti des chaussures de sécurité est primordial pour éviter les douleurs plantaires et la fatigue des membres inférieurs.

Le premier composant à vérifier pour s’assurer d’un bon amorti est la semelle extérieure. L’idéal est d’avoir une bonne épaisseur d’un matériau expansé comme l’EVA ou le PU (polyuréthane). Si le Polyuréthane est assez peu utilisé dans la chaussure de sport, l’EVA est quant à lui omniprésent aux pieds des coureurs pour ses propriétés de légèreté et d’amorti. En fait sa légèreté permet d’avoir des épaisseurs de semelle importantes tout en gardant un poids minime. Et comme la chaussure de sécurité s’inspire beaucoup de la chaussure de sport, on voit de plus en plus d’EVA aux pieds des travailleurs. Concernant les matériaux rebondissants ils sont surtout utiles placés sous l’avant du pied pour fournir un apport n’énergie en fin de pas.

NOTE : Il faut tout de même préciser que le déroulé du pas de la marche est différent de celui de la foulée de la course à pied. Par conséquent certains arguments qui sont vrais pour les chaussures de course à pied, ne le sont pas forcément pour la chaussure de sécurité (car il est souvent interdit de courir dans les entrepôts ou les usines).

La principale différence vient du fait que lors de la marche nous avons au moins un pied au sol. Durant la course il y a une phase de suspension qui induit un choc talonnier beaucoup plus important et donc bien plus de vibrations transmises aux membres inférieurs. Aussi dans la course à pied, suivant sa vitesse, on peut attaquer le sol avec l’avant du pied ou medio pied. Pour la marche, l’attaque est systématiquement au talon.

Une autre différence importante au niveau de l’amorti entre la chaussure traditionnelle et la chaussure de sécurité et que les chaussures de sécurité possèdent bien souvent une semelle anti-perforation. Ce composant apporte de la dureté en dessous du pied.

C’est pourquoi le deuxième composant qui est primordiale pour l’amorti dans une chaussure de sécurité est la semelle intérieure ou « première de propreté ». Il s’agit de la seule interface entre le pied et la semelle anti-perforation. 

démonstration anti-perforation norme chaussures de sécurité EN ISO 20345

Une bonne semelle de propreté doit avoir une mousse amortissante dense qui va présenter une bonne résilience et tenir dans le temps. On peut également ajouter à cela une mousse plus tendre en surface qui apportera du confort d’accueil au porteur. Les semelles de propreté peuvent également réduire la fatigue de l’arche du pied avec un soutien de la voûte plantaire léger qui va éviter au muscle de trop travailler. C’est en quelques sorte un amorti pour la voûte plantaire. Pour garder une chaussure de sécurité confortable, considérez votre première de propreté comme une pièce d’usure. N’hésitez pas à la changer si elle s’est trop affaissée et ne remplit plus son rôle d’amorti.

OPTIMUM CUIR 2

Une chaussure de sécurité avec un bon maintien

La chaussure de sécurité confortable doit offrir un bon maintien.

Concernant le maintien, la qualité du chaussant a ici une grande importance. Sans forcément serrer, la tige de la chaussure doit être le plus plaquée possible sur votre pied. L’absence de vide permet de « connecter » la chaussure à votre pied : la chaussure suit tous vos mouvements. Avec des chaussures trop amples on a réellement la sensation de perdre en agilité.

Concernant les chaussures de sécurité c’est bien souvent l’embout de protection qui élargie le chaussant à l’avant et donne cette sensation de vide au niveau de la “grosseur au doigt” qui est la zone métatarso-phalangienne : à savoir la zone la plus large à l’avant du pied (vu de dessus). C’est pourquoi pour une chaussure de sécurité confortable, il faut prioriser les embouts conçus dans des matériaux très résistants qui permettront d’avoir un petit volume extérieur, tout en conservant assez d’espace intérieur pour vos orteils. L’acier de part ses propriétés de résistance permet cette finesse mais à l’inconvénient d’être lourd. Cependant avec des nouveaux matériaux telle que la fibre de carbone on réussit à produire des embouts très fins et légers. Notre modèle LUNAR 400 S1P est par exemple équipé d’un embout composé de fibres de carbone.

Un embout fin permet donc de mieux plaquer la tige sur le pied, en tout cas pour la partie avant du pied. Pour le reste de la chaussure, c’est la qualité de la conception du modèle qui va faire que la tige plaque correctement sur votre pied et confère un bon maintien.

Le modèle LUNAR 400 S1P

Avoir un chaussant trop large c’est également favoriser les frottements dans la chaussure, ce qui a pour incidence de faire « boulocher » les doublures et rendre le port de la chaussure désagréable voire impossible avec l’apparition d’ampoules.

Pour voir si la chaussure vous offre un bon maintien, la meilleure des solutions reste de l’essayage. Bien que nos formes soient conçues à partir de moyennes de mesures de pieds, tous les pieds restent différents et rien de vaut l’essayage. Si vous avez un pied « fort » ou au contraire fin, pensez à sélectionner un modèle style basket derby avec un laçage de grande amplitude qui vous permettra d’ajuster le serrage et ainsi optimiser le maintien pour obtenir une chaussure de sécurité confortable.

Pour un maintien de cheville optimal, vous pouvez opter pour des chaussures de sécurité montantes qui, grâce à leur tige haute, renforceront l’axe de la cheville. Les chaussures de sécurité montantes sont particulièrement utiles voire nécessaires pour les chantiers du BTP dans lesquels les sols sont encombrés et où il est vite arrivé de se tordre une cheville. Ici on ne parle plus de confort mais de sécurité.

S.24 | xper tp banniereb | Choisir une Chaussure de sécurité confortable

Une chaussure de sécurité confortable avec une bonne stabilité

Si un bon maintien participe à votre stabilité, la stabilité passe surtout par la semelle de la chaussure. Sur ce point-là le drop de la chaussure a une grande importance. 

Pour rappel le drop est la différence (en mm) entre l’épaisseur de la semelle au niveau du talon (mesure A sur le schéma 1) et l’épaisseur au niveau des métatarses (mesure B sur le Schéma 1). Un drop trop important et vous aurez la sensation de basculer vers l’avant ce qui vous fera compenser avec un travail supplémentaire de la chaîne musculaire postérieure. Inversement une posture vers l’arrière va sur solliciter la chaîne musculaire antérieure. 

S.24 | Drop chaussure | Choisir une Chaussure de sécurité confortable

Schéma 1 : le drop = A – B

Agir sur l’orientation du pied pour impacter le reste du corps, c’est ce que font les podologues avec les semelles orthopédiques. C’est pour preuve que quelques millimètres peuvent perturber l’ensemble de la chaîne corporelle. Selon nous, pour la chaussure de sécurité, le drop doit être d’au moins 12mm. On trouvera des recommandations de drop plus faibles pour les chaussures de running mais comme pour l’amorti il subsiste des différences entre le pas de marche et la foulée de course. En course un drop faible est une façon d’attaquer la foulée en médio-pied voire en pointe de façon à éviter le choc talonnier.

A noter que l’épaisseur au talon de la semelle de propreté à également une influence sur le drop.

Pour une chaussure de sécurité confortable il faudra enfin accorder beaucoup d’importance à la semelle de propreté. Une semelle thermoformée et anatomique permettra de mieux répartir la pression plantaire, évitant ainsi les sur sollicitations, et améliorera le maintien et la stabilité du pied.

Attention tout de même à ne pas confondre « semelle de confort » et « semelle orthopédique ». La semelle de confort peut participer à une bonne « sensation », à un confort qui va rester dans la zone du pied. On peut prendre l’exemple des semelles avec des petits picots qui « éveillent » la sensibilité des pieds en envoyant plus d’informations au cerveau, améliorant ainsi l’équilibre. La semelle orthopédique avec prescription médicale est quant à elle correctrice, c’est-à-dire qu’elle rétablie des axes et des postures. On sort ici de la zone du pied est on modifie l’équilibre et la stabilité de toute la chaîne corporelle.

BIONTECH effet

Le confort c’est la flexibilité

Une chaussure de sécurité confortable est une chaussure flexible. La souplesse de la chaussure c’est une meilleure liberté de mouvement pour le porteur. Pour les personnes qui travaillent à genoux ou parfois accroupi c’est même un facteur indispensable.

Certains matériaux de semelle comme l’EVA ou le Polyuréthane sont naturellement très souples. Et plus ils sont expansés, plus ils sont flexibles.

Concernant les matériaux de tige c’est un peu différent. Un cuir ne va pas forcément être plus souple qu’une microfibre et inversement. Tout dépend de la qualité du matériau. Retenez tout de même qu’un cuir va « travailler » et s’assouplir avec le temps, ce qui n’est pas forcément le cas d’une microfibre qui va garder plus ou moins sa malléabilité initiale.

chaussure de sécurité souple grise pliée

Une autre composant technique qui joue beaucoup sur la flexibilité de la chaussure de sécurité, c’est la semelle anti-perforation. Si les premières semelle anti-perforation étaient métalliques, aujourd’hui il existe des semelles anti-perforation en textile qui sont bien plus souples et malléables. Notre modèle LUNAR 400 S1P intègre par exemple notre semelle anti-perforation SOFTSHIELD qui est composé de microfilaments compactés. Outre son incroyable légèreté, ce nouveau type d’anti-perforation est beaucoup plus malléable que les plaque anti-perforation textile traditionnelles, comme l’illustre la photo ci-dessous.

semelle Anti-perforation chaussure de sécurité

Chaussure de sécurité confortable : Conclusion

Une chaussure de sécurité confortable doit donc être légère, amortissante, flexible et apporter maintien et stabilité au porteur. Les dernières innovations techniques au niveau des matériaux permettent de réduire la différence de confort qui subsiste entre chaussure de sécurité et chaussure de tous les jours.

Pour qualifier tous ces éléments rien ne vaut l’essayage en réel, c’est vrai. Mais attention car lorsque l’on essaye une chaussure il y a le « confort d’accueil » que l’on récent immédiatement. Et puis au fil du temps il arrive que les matériaux se détériorent et que le confort se dégrade. Soyez donc tout de même attentifs à la qualité des matériaux et leur durabilité.

Cela dit, n’oubliez tout de même pas que les chaussures de sécurité sont des équipements très éprouvés et il qu’il faut également savoir remplacer un composant lorsque c’est nécessaire comme par exemple la semelle de propreté. Et même remplacer la chaussure lorsqu’elle ne joue plus son rôle de confort. On pense toujours que la sécurité c’est protéger des accidents mais l’inconfort peut être considérer comme un « accident » sur le long terme puisqu’il peut provoquer des TMS ou autres blessures au travailleur. Et c’est aussi la santé de vos pieds qui est en jeu.

Quoi qu’il en soit, retenez également qu’avant même de rechercher une chaussure de sécurité confortable vous devez trouver des chaussures adaptées à votre métier et vos contraintes. La recherche du confort vient après cette première étape qui est primordiale.

Informations sur l'article

L'auteur de l'article

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

FEETLAB® | Inscription

Vous souhaitez automatiquement recevoir les derniers articles du FEETLAB® ?
Inscrivez-vous ci-dessous :