semelle de de chaussure de sécurité légère vue de derrière dans un entrepôt

Tout savoir sur la chaussure de sécurité légère en 2020

La légèreté est aujourd’hui devenue omniprésente dans les attentes des utilisateurs de chaussures de sécurité qui veulent être à l’aise dans leurs chaussures de travail comme dans leurs chaussures de tous les jours.

  • Alors pourquoi le fait d’avoir une chaussure de sécurité légère est-il aussi important aux yeux des travailleurs et / ou des employeurs ?
  • Comment les fabricants de chaussures de sécurité arrivent-ils aujourd’hui à produire une chaussure de sécurité plus légère qu’avant ?
  • Et surtout quelles sont les chaussures de sécurité les plus légères ?

Découvrez notre sélection de chaussures de sécurité légères en bas de cet article.

Pourquoi il est important d’avoir une chaussure de sécurité légère ?

Un travailleur passe au moins 7h de sa journée dans ses chaussures de sécurité, voire plus s’il les garde pendant sa pause déjeuner. Si l’on demande à un travailleur quels sont les points qu’il privilégie au moment de choisir ses chaussures de travail, la légèreté arrive sur le podium à tous les coups.

Alors pourquoi est-il important de considérer la légèreté des chaussures de sécurité ?

1 – Redorer l’image de la chaussure de sécurité

De part son histoire, la chaussure de sécurité « se traîne » la réputation d’être imposante, rigide, noire… et surtout lourde !

Il faut le dire, aux yeux du grand public la chaussure de sécurité ressemble à ça :

Modèle BAROUD S3 (1999) – S.24

Une chaussure noire, lourde et imposante qui fait mal aux pieds.

Même si le style « worker » revient en ce moment sur le devant de la scène, les travailleurs (les vrais) veulent de la performance en termes de légèreté et de confort. Si certains artisans travaillent encore en basket de sport non normées, c’est parce qu’ils gardent une image négative de la chaussure de sécurité avec comme premier reproche le poids.

 

A nous fabricants d’innover pour faire changer les choses.

2 – Faire accepter la chaussure de sécurité

Alléger la chaussure de sécurité et en finir avec son image négative c’est aussi et surtout faire accepter l’E.P.I. par les travailleurs.

L’idée et que ces derniers voient la chaussure comme un outil qui rend le travail plus performant, plutôt que comme une contrainte.

« Un travailleur qui porte ses E.P.I. c’est des accidents du travail en moins et tout le monde s’y retrouve. »

Un E.P.I. choisi et accepté c’est également une ambiance de travail plus positive, basée sur le progrès et la confiance.

3 – Un réel bénéfice physique pour le porteur

Si les travailleurs sont si demandeurs de légèreté c’est parce que 200g en moins aux pieds sur une journée de travail, ça se ressent !

Moins de fatigue

C’est très simple : plus on ajoute de poids, plus les muscles ont besoin de travailler pour bouger la charge. Plus le muscle travaille, plus il dépense de calories. Avec des chaussures plus lourdes aux pieds, le travailleur dépense plus de « carburant ».

En plus de cela, le fait que les chaussures soient aux extrémités des membres inférieurs n’arrange pas les choses. Plus le poids est sur les extrémités, plus il est lourd à porter. Alléger la chaussure économise donc les colories du travailleur et donc son énergie qu’il peut adonner à d’autres « tâches » plus intéressantes et productives que de « porter ses pieds ».

Moins de risques de blessures

La perte de tonicité engendrée par le fardeau des chaussures lourdes rend le travailleur plus sujet aux blessures. La fatigue fait perdre la vigilance et diminue les réflexes. Le travailleur qui a les jambes lourdes est moins réactif à son environnement. Un objet au sol et c’est la cheville qui se tord, un sol glissant et c’est la chute assurée.

Moins brutales mais réelles, les TMS (troubles musculo–squelettiques) sont plus susceptibles de se manifester avec des chaussures de sécurité lourdes.

Dans un cas extrême on retrouve certains salariés qui ne portent carrément pas leurs E.P.I. car ils ne correspondent pas à leurs attentes de confort et de praticité.

Or si le port des chaussures de sécurité a été défini dans la protection individuelle obligatoire du document unique de l’entreprise, l’employé a l’obligation de s’y tenir. L’employeur a quant à lui l’obligation légale de veiller au bon port des E.P.I.

Ici il est important d’instaurer un dialogue employeur/salarié, le but commun étant de limiter les accidents du travail et d’instaurer un climat de travail positif.

La légèreté des chaussures de sécurité est donc centrale dans la protection du salarié puisqu’elle permet une meilleure acceptation de l’E.P.I. et parce qu’elle maintient la tonicité du porteur qui reste attentif à son environnement.

Comment peut-on rendre la chaussure de sécurité plus légère ?

1 – Des matériaux innovants

  • Quelles différences entre une chaussure de tous les jours et une chaussure de sécurité ?
  • Pourquoi les chaussures de sécurité sont-elles systématiquement plus lourdes ?

Les principaux responsables du « surpoids » des chaussures de sécurité sont : l’embout de protection et la semelle anti-perforation.

L’embout de protection

Obligatoire sur une chaussure de sécurité normée EN ISO 20345, l’embout de protection ajoute du poids à la chaussure.

 

Voici ci-dessous les embouts classiques avec leur poids moyen (utilisés pour une pointure 42 chez S.24) :

Embout acier 200j = 90g

Embout fibres de verre 200j = 80g

Heureusement les avancées technologiques nous amènent vers des matériaux plus légers.

Par exemple chez S.24 notre dernière innovation, l’embout CROSSFIBER®, intègre des fibres de carbone qui permettent un allègement de 33% en comparaison à nos embouts fibres de verre classiques, avec une réduction de 25g du poids de l’embout.

Embout CROSSFIBER 200j = 55g

La semelle anti-perforation

Ensuite il y a la semelle anti-perforation qui est quant à elle non obligatoire dans la norme fondamentale des chaussures de sécurité (SB) mais nécessaire pour l’obtention des marquages S1P et S3 devenus des références sur le marché.

 

Voici ci-dessous les plaques anti-perforation traditionnelles avec leur poids moyen (utilisées pour une pointure 42 chez S.24) :

Semelle anti-perforation acier inox = 70g + 20g (Texon) = 90g

Semelle anti-perforation textile kevlar = 70g

Notre semelle anti-perforation SOFTSHIELD® est quant à elle composée de micro filaments hyper-compact qui ont permis de réduire le poids du composant de 50% avec un gain de 35g.

Semelle anti-perforation SOFTSHIELD = 35g

Vient s’ajouter à l’embout et la semelle anti-perforation des exigences en termes de résistance des matériaux qui poussent parfois les concepteurs de chaussures de sécurité à choisir des matériaux plus épais et denses augmentant ainsi légèrement le poids des chaussures.

Résultats :

Configuration Embout Anti-perforation Poids total
Configuration classique Fibres de verre = 80g Textile kevlar = 70g 150g
Configuration nouvelle génération CROSSFIBER® = 55g SOFTSHIELD® = 35g 90g

 

On note donc une diminution de 60g sur l’ensemble de la chaussure pour une pointure 42.

Cela donne sur une paire de chaussure 120g de moins à porter.

2 – S’inspirer de la chaussure de sport

Pour créer une chaussure de sécurité légère pourquoi ne pas s’inspirer des domaines dans lesquels les avancées sont déjà très poussées ?

Pour créer une chaussure de sécurité légère pourquoi ne pas partir d’une chaussure de sport et y intégrer les éléments de protection (embout et semelle anti-perforation) ?

Plutôt que de toujours concevoir de la chaussure de sécurité traditionnelle et d’y apposer un « look sportif ».

Le défi technique est de taille pour pouvoir conserver la finesse et le confort d’une chaussure de sport, mais grâce aux innovations de matériaux en termes d’embout et de semelle anti-perforation, c’est maintenant possible.

Coté matériaux de tige on privilégie des mesh ou tricot aérés déjà présents sur la chaussure de sport mais dont les fils sont tous simplement plus résistant à l’abrasion.

Et la semelle ?

Pour la semelle il faut utiliser des matériaux légers tel que l’EVA et limiter les matériaux lourds comme le caoutchouc qui doivent uniquement servir d’interface avec le sol pour garantir tout de même une adhérence et résistance à l’abrasion.

Encore une fois on s’inspire ici techniquement du monde de la chaussure de sport et on modifie quelques paramètres pour augmenter la résistance de la chaussure et répondre à la norme.

Conclusion : Quelles sont les chaussures de sécurité les plus légères ?

  • Nous avons vu pourquoi la légèreté des chaussures des sécurité était importante.
  • Nous avons vu comment concevoir une chaussure de sécurité légère.

Voici à présent notre sélection de chaussures de sécurité les plus légères.

Chaussure de sécurité légère n°1 : ULTRALIGHT EVO

Basket de sécurité noire basse homme et femme S1P Légère vue de profil

LUNAR 400 S1P

S1 P HRO HI CI SRC

Du 36 au 47

410g

Basket de sécurité noire haute homme et femme S1P Légère vue de profil

STRATOS 500 S1P

S1 P HRO HI CI SRC

Du 36 au 47

440g

Les LUNAR 400 S1P et STRATOS 500 S1P sont les chaussures de sécurité les plus légères que nous ayons jamais conçues.

  • Elles ont un poids de 150g inférieur à une chaussure de sécurité traditionnelle du même type : Elles sont conçues pour la légèreté.
  • Elles sont plutôt destinées à une utilisation intérieure ou mixte du fait de leur semelage très peu cramponné.
  • Les LUNAR 400 S1P et STRATOS 500 S1P sont mixtes car disponibles du 36 au 47.
  • Leur coloris sobre et universel fait qu’elles peuvent à la fois être des chaussures de sécurité légères pour homme et pour femme.
  • Elles sont disponibles en versions basse et montante pour répondre aux adeptes des modèles montants.

Les LUNAR 400 S1P et STRATOS 500 S1P sont de véritables baskets de sécurité : ce sont des « baskets de sport qui protègent ».

Chaussure de sécurité légère n°2 : SIROCCO S1P / BELHARRA S3

Chaussure de sécurité noire basse homme et femme S1P HRO sport tricot vue de profil

SIROCCO S1P

S1 P HRO HI CI SRA

Du 36 au 47

530g

Chaussure de sécurité noire basse homme et femme S3 WR HRO sport tricot vue de profil

BELHARRA S3

S3 HRO HI CI SRA

Du 36 au 47

550g

Les SIROCCO S1P et BELHARRA S3 sont des baskets de sport mixtes et polyvalentes.

  • Elles sont moins légères que les ULTRALIGHT EVO car elles sont équipées d’un embout fibres de verre et une plaque anti-perforation textile kevlar.
  • Leur cramponnage ouvert est parfaitement adapté aux personnes qui sont un coup à l’extérieur, un coup à l’intérieur (ex : les chauffeurs / livreurs).
  • Le modèle BELHARRA S3 est équipé d’une membrane imper-respirante qui lui permet de résister à la pénétration de l’eau tout en conservant les propriétés de respirabilité de la toile tricotée.

Chaussure de sécurité légère n°3 : SPRINGBOKS S1P / ALL BLACK S3

SPRINGBOKS S1P

S1 P HRO SRC

Du 39 au 47

524g

ALLBLACK S3

S3 HRO SRC

Du 36 au 47

540g

Les SPRINGBOKS S1P et ALLBLACK S3 sont des modèles sobres et élégants destinés à une utilisation intérieure.

  • Leur semelle d’usure SPIDERGRIP leur confère une très bonne adhérence sur les sols lisses (lire notre article complet sur les chaussures antidérapantes)
  • Le SPRINGBOKS S1P et un modèle masculin mais il a également son pendant féminin : le WALLABY S1P.
  • Le ALLBLACK S3 est quant à lui mixte, disponible du 36 au 47.
  • Les SPRINGBOKS et WALLABY sont S1P car ils sont dotés d’une microfibre ultra légère aspect suède.
  • La microfibre de la ALLBLACK est quant à elle hydrofuge ce qui lui permet d’obtenir le marquage S3.

Pour conclure on peut donc dire que la légèreté est aujourd’hui une des attentes majeures des utilisateurs de chaussures de sécurité.

Les fabricants peuvent aujourd’hui, grâce à de nouveaux matériaux innovants, répondre aux attentes des utilisateurs en créant de véritables baskets de sécurité.

La basket de sport de sécurité est aujourd’hui très demandée par les utilisateurs car elle répond à la demande de tout ceux qui aimeraient travailler avec leurs chaussures de sport.

Et avec la progression importante du sneaker et de la chaussure de sport dans le grand public, la demande des travailleurs exigeants en termes de confort ne cesse de progresser. En tant que fabricant, nous devons tenir compte de cette demande et innover pour faire accepter les E.P.I. et améliorer la qualité de vie au travail des professionnels.

 

Il faut tout de même préciser que le confort d’une chaussure de sécurité ne tient pas uniquement à la légèreté.

D’autres paramètres tels que l’amorti, le chaussant, la qualité et la souplesse des matériaux rentrent en ligne de compte.

FEETLAB® | Inscription

Vous souhaitez automatiquement recevoir les derniers articles du FEETLAB® ?
Inscrivez-vous ci-dessous :