Choisir une Chaussure de sécurité respirante

BELHARRA ban5

La respirabilité des chaussures de sécurité est un critère majeure de choix pour les utilisateurs. Et pour cause ce facteur améliore grandement le confort de travail au quotidien. On dit que la respirabilité désigne la capacité d’un matériau à évacuer la vapeur d’eau et donc la transpiration.

Zoom sur la chaussure de sécurité respirante !

Chaussure de sécurité respirante : Notre sélection

LUNAR 400 S1P

La LUNAR 400 S1P est une basket de sécurité respirante pour plusieurs raisons :

SIROCCO S1P

La SIROCCO S1P est une chaussure de sécurité aérée pour plusieurs raisons :

MAYA S1P

La MAYA S1P est une chaussure de sécurité femme respirante pour plusieurs raisons :

La plupart des chaussures de sécurité respirantes sont des baskets de sécurité aux allures sportives. Plutôt destinées à des environnements intérieurs, elles séduisent pour leur légèreté, leur amorti et leur design proche du pied emprunté à la chaussure de sport.

Pourquoi choisir une Chaussure de sécurité respirante?

La chaussure de sécurité respirante présente l’avantage principale de laisser circuler l’air. Cela permet au pied de ne pas trop monter en température limitant ainsi la transpiration excessive. On parle alors d’hyperhidrose plantaire. Cette dernière peut avoir pour conséquences engelures, mycoses, fissures de la peau et mauvaises odeurs. C’est un problème qui touche plus de monde qu’il n’y parait.

> lire notre article complet sur les bons reflexes face à la transpiration des pieds

Malheureusement, dans le monde du travail, certains secteurs d’activité ne permettent pas d’avoir une chaussure de sécurité respirante et aérée. Si vous évoluez dans un environnement humide et salissant, vous allez forcément optez pour des chaussures de sécurité S3 conçue dans un matériau hydrofuge tels que le cuir ou la microfibre.

chaussure de sécurité tricot

Heureusement il existe des variantes “hybrides” qui permettent s’associer résistance à l’eau et respirabilité. Par exemple notre modèle BELHARRA S3 dispose d’une tige tricottée aérée qui est associée à une membrane imper-respirante. La membrane ralentit la pénétration de l’eau mais n’empêche pas l’air de circuler. Une variante donc qui peut convenir aux personnes qui travaillent dans des environnements humides mais relativement propres. En effet dans un milieu salissant la maille tricottée sera très difficile à nettoyer, par conséquent le tricot risque rapidement de s’abimer. En plus de cela votre chaussure de sécurité respirante ne jouera plus son rôle d’aération si sa tige est recouverte de ciment, mortier, boue, colle ou autres matériaux incrustants.

belharra S3 ban

A noter que certains matériaux jugés initialement opaques comme le cuir ou la microfibre présentent des caractéristiques d’absorption et de désorption très satisfaisantes. Ils sont certes moins respirant que des matières sportives aérées mais leur composition permet de limiter des sudations excessives. Le cuir est par exemple considéré comme un bon régulateur de la température du corps et la microfibre, qui est composée de microfilaments compactés, apporte une technicité très proche du cuir. Ici la respirabilité du matériau sera corrélée à sa qualité.

Informations sur l'article

L'auteur de l'article

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

FEETLAB® | Inscription

Vous souhaitez automatiquement recevoir les derniers articles du FEETLAB® ?
Inscrivez-vous ci-dessous :