La différence entre chaussure de travail, chaussure et protection et chaussure de sécurité

semelle de de chaussure de sécurité légère vue de derrière dans un entrepôt

On utilise souvent “chaussure de travail” et “chaussure de protection” pour parler de la “chaussure de sécurité”. Cependant dans la norme européenne ces 3 termes font référence à des classifications d’EPI chaussure différentes.

MENU DE L'ARTICLE

Les différences

  • La chaussure de travail est représentée par la norme européenne EN ISO 20347. Une chaussure de travail ne possède pas d’embout de sécurité. Les chaussures de travail sont utilisées dans la restauration, les milieux hospitaliers, le service, etc.
  • Les chaussures de protection sont quant à elles encadrées par la norme EN ISO 20346. Elles possèdent un embout de protection qui offre une résistance à un choc d’une énergie de 100 joules soit l’équivalent d’un objet de 1kg lâché d’une hauteur de 1 mètre. Les chaussures de protection sont assez peu utilisées, en tout cas sur le territoire français.
  • Les chaussures de sécurité sont elles aussi équipées d’un embout de sécurité mais qui offre cette fois-ci une résistance de 200 joules ce qui correspond à un objet de 20kg lâché d’une hauteur de 1 mètre. Les chaussures de sécurité sont représentées par la norme EN ISO 20345. Elles sont les chaussures professionnelles les plus utilisées. Elles sont présentes dans la majorité des secteurs d’activité.
embouts de sécurité en métal

Autre distinction, les systèmes de marquages sont différents suivant les 3 catégories :

  • Pour les chaussures de travail on utilise O1, O2 et O3.
  • Pour les chaussures de protection on utilise P1, P2 et P3.
  • Enfin pour la chaussure de sécurité on parle plutôt de S1, S2 et S3.

Il s’agit juste d’une différence de dénomination. Le contenu des marquage reste le même. Par exemple les tests normatifs qui se cachent derrière O3, P3 et S3 sont les mêmes.

Seule différence : la résistance aux hydrocarbures (FO) qui est obligatoire pour l’obtention du P1 et S1 des chaussures de protection et de sécurité n’est pas comprise dans le O1 des chaussures de travail.

Les points communs

Hormis la différence de l’embout et la variation au niveau des marquages, les chaussures de travail, protection et sécurité rassemblent les mêmes exigences normatives.

Et oui car la protection de l’embout n’est pas la seule raison d’être des chaussures professionnelles. De nombreuses autres caractéristiques techniques et normatives viennent offrir une protection au travailleur. On relève par exemple l’antistatisme de la semelle, sa résistance à la perforation ou au glissement ou encore la résistance à l’eau de la tige. Il existe aussi d’autres exigences additionnelles comme par exemple le HRO qui assure une résistance de la semelle d’usure à une chaleur par contact de 300°C ou encore les marquages M ou AN qui garantissent respectivement une protection des métatarses et des malléoles. L’ensemble de ses exigences normatives peuvent être obtenues pour les 3 types de chaussures professionnelles.

test de résistance réalisé sur des semelles

Tableau récapitulatif

EN ISO 20345EN ISO 20346EN ISO 20347
Chaussures de sécuritéChaussures de protectionChaussures de travail
Embout de sécurité 200JEmbout de protection 100JSans embout
CHAUSSURES :
S1 :
– arrière fermé
– propriétés antistatiques
– absorption d’énergie au talon
– résistance aux hydrocarbures
S2 : S1 +
– résistance à la pénétration de l’eau
S3 : S2 +
– perforation
– semelle cramponnée
CHAUSSURES :
P1 :
– arrière fermé
– propriétés antistatiques
– absorption d’énergie au talon
– résistance aux hydrocarbures
P2 : P1 +
– résistance à la pénétration de l’eau
P3 : P2 +
– perforation
– semelle cramponnée
CHAUSSURES :
O1 :
– arrière fermé
– propriétés antistatiques
– absorption d’énergie au talon
O2 : O1 +
– résistance à la pénétration de l’eau
O3 : O2 +
– perforation
– semelle cramponnée
BOTTES plastique étanches
S4 : identique S1
S5 : identique S3
BOTTES plastique étanches
P4 : identique P1
P5 : identique P3
BOTTES plastique étanches
O4 : identique O1
O5 : identique O3

Voici en plus les exigences additionnelles qui ne sont pas comprises dans les marquages type S1, S2 ou S3. Ces exigences sont communes aux 3 types de chaussures professionnelles :

  • AN : Protection des malléoles
  • CI : Isolation du semelage contre le froid
  • CR : Résistance à la coupure
  • HI : Isolation du semelage contre la chaleur
  • HRO : Résistance à la chaleur par contact de la semelle d’usure
  • M : Protection des métatarses
  • P : Résistance à la perforation
  • WR : Résistance à la pénétration de l’eau de la chaussure entière.

Enfin il y a les exigences de résistance au glissement qui sont également communes aux 3 typologies de chaussures professionnelles :

  • SRA : test réalisé sur un sol céramique
  • SRB : test réalisé sur un sol acier
  • SRC : SRA + SRB

Informations sur l'article

L'auteur de l'article

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

FEETLAB® | Inscription

Vous souhaitez automatiquement recevoir les derniers articles du FEETLAB® ?
Inscrivez-vous ci-dessous :