trois hommes qui rient devant un écran d'ordinateur

Le bien-être au travail comme facteur de motivation des salariés

Bonheur et travail sont-ils conciliables ? La question divise et suscite de nombreux débats qui se révèlent parfois houleux. Et pourtant, aussi bien les employeurs que les salariés ont à y gagner. Et pour cause : le bien-être au travail est un réel facteur pour assurer la croissance d’une entreprise et renforcer le bonheur et la reconnaissance des travailleurs. Pourquoi est-ce important ? Comment y parvenir ? La réponse dans cet article.

MENU DE L'ARTICLE

Qu’est-ce que le bien-être au travail ?

Ce que l’on nomme communément « bien-être au travail » est tout simplement un ensemble de facteurs plus ou moins identifiés qui permettent d’améliorer et d’influer sur la qualité de vie des salariés et des employés sur leur lieu de travail.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), quant à elle, définit le bien-être au travail comme suit :

« un état d’esprit caractérisé par une harmonie satisfaisante entre d’un côté les aptitudes, les besoins et les aspirations du travailleur et de l’autre les contraintes et les possibilités du milieu de travail ».

Ces diverses considérations de l’employeur peuvent porter alors sur la sécurité et la santé de son personnel, sur la création d’un espace de travail sain pour le travailleur (d’un point de vue hygiénique par exemple) et sur la limitation des empreintes aussi bien physique et psychique qu’a l’entreprise sur son salarié.

Ce « bien-être au travail » peut alors se traduire par « bonheur sur le lieu de travail ».

femme souriante en t-shirt gris qui travaille dans un atelier

Comment créer un environnement de bien-être au travail ?

femme souriante, habillée en rose en train de travailler sur une machine dans un atelier

Bien au-delà du seul thème de la rémunération, nombreuses sont les solutions qui existent pour augmenter le bien-être au travail des employés d’une entreprise.

Pour de nombreuses sociétés, le bien-être au travail s’exprime avant tout par l’infrastructure de travail qui est mise à disposition du salarié. De cette façon, un environnement accueillant et adapté aux besoins du travailleur lui permettra de gagner en confort… et donc en productivité. Ainsi, de plus en plus d’entreprises investissent dans des espaces exclusivement conçus pour que le salarié puisse s’y reposer (lounge, salle de repos, espace café, etc.).

L’aménagement du bureau de travail est également important : les employeurs n’hésitent pas à garnir les locaux de plantes, et effectuent même des travaux pour rendre plus lumineux l’espace de travail.

Certaines entreprises n’hésitent pas à aller plus loin dans la création d’espaces dédiés au travailleur et à son bien-être. Au sein de certaines grandes entreprises, on retrouvera ainsi des salles de sport ou des salles de jeu ouvertes spécialement aux salariés qui pourront y passer un moment, le temps de « déconnecter » de leur travail.

Plus encore, le style de management des équipes influence directement le bien-être au travail des salariés. Ces dernières années est apparu ce que l’on nomme les « chief happiness officers » (en français : les responsables du bonheur au travail) qui se chargent de manager les équipes avec comme objectif le bonheur et le bien-être des salariés. L’accent est alors mis sur l’indépendance, la confiance et l’autonomie du salarié. L’employé, qui bénéficie de la totale confiance de ses supérieurs, peut alors gérer son temps comme il le souhaite afin de mener ses tâches en toute liberté.

Finalement, de nombreuses entreprises n’hésitent pas à cultiver « l’esprit d’entreprise » grâce à des évènements ou à des ateliers qui rapprochent les salariés entre eux et mettent même en place des outils de détection des risques psychosociaux pour prévenir des méthodes de travail éventuellement néfastes.

Un employé épanoui est un employé productif

Aujourd’hui, la question du bien-être au travail ne se pose plus. C’est même devenu un objectif à atteindre pour de nombreux employeurs. Et ce, pour la simple et bonne raison que le bien-être de l’employé sur son lieu de travail est synonyme de productivité et d’efficacité. En réalité, le bien-être au travail se révèle être bénéfique aussi bien pour l’employé que pour l’employeur.

Tout d’abord, le bien-être au travail permet de fidéliser l’employé à son travail. S’il est considéré comme faisant partie intégrante de l’entreprise, qu’il comprend quel est son rôle et qu’il se sent bien sur son lieu de travail, plus agréable sera son quotidien. Cette reconnaissance lui permettra de s’épanouir au travail et de développer pleinement ses talents. Plus encore, le salarié ne verra plus son emploi comme un moyen de gagner sa vie, mais comme une réelle contribution à la société.

L’entreprise, elle, a tout à y gagner. En effet, un salarié heureux est un salarié productif. De cette façon, si l’employé est impliqué dans la vie d’entreprise, celui-ci fera tout pour y rester et n’hésitera pas à mettre tout son talent au profit de l’entreprise. Plus encore, une entreprise réputée pour ses conditions de travail ne fera qu’attirer les meilleurs éléments.

trois hommes qui rient devant un écran d'ordinateur

Assurer la sécurité de ses employés : une condition sine qua non pour le bien-être des travailleurs

Assurer la sécurité des employés sur leur lieu de travail est indispensable pour la création d’un environnement propice au bien-être. Pour cela, l’entreprise se doit de mettre en place des mesures qui visent à garantir l’intégrité physique du travailleur.

Selon les secteurs d’activité, cette sécurité au travail se traduit par une série de mesures et d’équipements qui évitent et préviennent les accidents au travail.

Par exemple, dans le secteur industriel, les entreprises se doivent alors de fournir des équipements de sécurité aux employés, dont font partie les chaussures de sécurité. L’utilisation de la chaussure de sécurité vise à protéger les pieds de l’employé, mais également de limiter les chutes et trébuchements, et ce, grâce à des semelles antidérapantes.

Mais ces chaussures de sécurité ne se cantonnent plus uniquement à une utilisation sur espace industriel. De plus en plus d’entreprises du secteur tertiaire n’hésitent pas à équiper leurs employés (qui doivent par exemple rester longtemps debout ou marcher de grandes distances au sein d’un même bureau) de chaussures de sécurité. On retrouve ainsi des modèles qui se fondent parfaitement dans une ambiance bureau. Les modèles s’adaptent à de nombreux lieux et types de travail et peuvent se rapprocher d’un style « chaussure de sport » ou même « chaussure de ville ». C’est par exemple le cas des chaussures de sécurité type basket.

dessous des semelles de chaussures d'un homme assis sur une palette en bois

Un bien-être aussi bien mental… que physique

Le stress ou la fatigue liés à l’emploi ont longtemps été les sujets favoris du bien-être au travail, et de nombreuses actions ont été entreprises pour limiter ces souffrances. Pourtant, le bien-être au travail se traduit également par un bien-être physique.

Pour cela, les entreprises peuvent avoir recours à la médecine du travail pour déceler et prévenir des pathologies musculaires à l’origine de souffrance sur le lieu de travail. L’entreprise pourra alors conseiller certaines postures d’assises aux travailleurs ou même limiter les tâches répétitives qui favorisent l’apparition de troubles musculosquelettiques. Certaines vont même jusqu’à engager des masseurs et masseuses pour soulager certaines affections physiques chez les employés.

L’utilisation de chaussures de sécurité de qualité permet également de prévenir l’apparition des troubles musculosquelettiques. En effet, ces chaussures associées à une bonne première de propreté, assurent un meilleur maintien de la voute plantaire et évitent l’apparition de douleurs au niveau des genoux ou même du dos.

Ainsi, la constitution d’un environnement propice au bien-être au travail au sein d’une entreprise comporte de nombreux avantages, aussi bien pour le salarié que pour l’employeur. Pour cela, une série de mesures, qui se révèlent parfois simples à mettre en place, suffisent à assurer le bien-être au travail. L’environnement, mais aussi la sécurité et la prévention permet bien généralement de faire de l’entreprise un endroit sain pour que le travailleur puisse s’épanouir et mener à bien son travail.

Informations sur l'article

L'auteur de l'article

Abonnez-vous !

Vous souhaitez automatiquement recevoir nos derniers articles ?
Inscrivez-vous ci-dessous :

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn