Sport en entreprise, pourquoi il faut s’y mettre ?

femme habillée en rose et noir avec un tapis bleu et une gourde dans les mains

Le sport en entreprise pour s’échauffer avant de travailler, redonner de la mobilité à son corps ou créer de la cohésion entre collègues : les usages sont multiples.

Voyons, dans cet article, les différents avantages de mettre du mouvement dans ses journées de travail.

MENU DE L'ARTICLE

Le sport en entreprise pour s’échauffer avant de travailler

A quoi sert un échauffement ?

C’est de plus en plus commun sur les chantiers du BTP et dans certaines industries : l’échauffement matinal avant d’attaquer la journée de travail. Voyons en quoi l’échauffement est une très bonne pratique de prévention.

Une activité physique progressive est indispensable pour faire anticiper l’effort à son cœur, ses artères, ses muscles et ses articulations afin d’éviter un changement de rythme brusque.

Un échauffement sert à assouplir les tendons et les muscles et à leur donner de l’élasticité. Il permet également « d’ouvrir » les articulations.

homme habillé en noir souriant

L’avis de Michael GOMEZ, coach sportif

L’échauffement fait monter la température du corps, ce qui a pour conséquence de légèrement augmenter le rythme cardiaque et donc de mieux distribuer le sang et ses nutriments, dont l’oxygène, dans les différentes parties du corps. Il faut savoir que les muscles et les tendons ont une efficacité optimale à une température corporelle de 39°C.

En s’échauffant on sécrète aussi de la synovie dans les capsules articulaires (genoux, poignet, cheville, etc). Cela permet d’éviter les traumatismes et les chocs au sein des articulations. Sans un bon échauffement, ces frictions entrainent une usure prématurée de l’articulation notamment lors de mouvements répétés.

L’échauffement permet de lubrifier l’articulation qui « s’épaissit » et absorbe mieux les chocs.

Un échauffement permet également de se recentrer sur son engagement moteur et physique. Cela améliore la coordination motrice et donc la précision des mouvements. L’attention et le niveau de vigilance sont également améliorés. Un corps en activité et éveillé sera plus enclin à réagir aux aléas de l’environnement.”

Pour réaliser un bon échauffement il est important de passer tous les groupes musculaires y compris ceux dont on aurait l’impression qu’ils ne sont pas sollicités pendant la journée de travail. En effet un échauffement permet également de travailler la mobilité globale du corps ce qui fait office de prévention.

Si le temps le permet, on peut faire un échauffement plus poussé sur les zones sollicitées pendant le travail. Quoi qu’il arrive l’échauffement doit être complet et progressif.

Il faut compter au minimum 15 à 20 minutes d’échauffement dans le cadre d’une pratique sportive mais dans le cadre du travail 10 minutes bien exécutées et bien structurées peuvent déjà apporter des bénéfices.

Votre corps est votre outil de travail

On se rend bien souvent compte de la chance que l’on avait d’être en bonne santé lorsque l’on est blessé. Mais comme le dit l’adage « il vaut mieux prévenir que guérir ». Alors pourquoi ne pas considérer son travail comme un sport et s’adonner à quelques minutes d’échauffement quotidiennement ? Car oui quelques minutes de discipline matinale peuvent vous épargner des semaines d’immobilisation.

Votre corps est votre outil de travail. Un artisan indépendant blessé ne peut plus honorer aucun chantier. Pour les personnes qui sont salariées, l’immobilisation longue durée pour blessure peut vite devenir un facteur d’exclusion professionnelle qui influe forcément sur la vie privée. Se blesser au travail veut dire ne plus pouvoir faire de sport par exemple. On est à l’arrêt, on ne progresse plus. C’est bien souvent ce qui arrive aux personnes touchées par les TMS (troubles musculosquelettiques). Les TMS représentaient 87% des maladies professionnelles en 2017.

Comme un athlète prendrait soin de son corps pour rester performant, le travailleur doit appliquer la même logique et se considérer comme un sportif. Les métiers du bâtiment sont particulièrement physiques et propices à la blessure. D’autant que sur les chantiers, il y a beaucoup d’éléments externes qui peuvent contraindre le travailleur à faire des mouvements brusques : travail à plusieurs, objets qui jonchent le sol, etc.

Et puis même si votre corps n’est pas votre outil de travail, un peu de mouvements pour une personne qui reste assise 8h sur une chaise de bureau ne pourra qu’être bénéfique. Si vous restez assis tout au long de la journée, vous devez savoir que ce n’est pas forcément bon pour votre dos et plus globalement pour votre posture. Faire du sport durant la pause de midi seul ou entre collègues peut être une bonne solution pour redonner de la mobilité au corps et redynamiser les muscles et les articulations.

Pensez également à mettre l’imprimante loin du bureau. Cela vous obligera à vous lever régulièrement 😊

homme à l'entrainement avec une serviette sur les épaules qui se repose

Sport en entreprise : mettez du mouvement dans votre journée.

homme en train de s'étirer la jambe sur un pont en bois

Par sport en entreprise on peut aussi comprendre le sport au bureau, seul ou entre collègues. Cela permet aussi d’évacuer le stress accumulé. Lorsque l’on fait du sport, on sécrète des endorphines qui sont des hormones qui donnent cette sensation d’accomplissement, de plénitude. Cela permet de couper avec le cercle vicieux des journées à cent à l’heure où chaque minute compte. Et puis faire une activité, quelle qu’elle soit, fait penser à autre chose. On prend du recul sur les problèmes du quotidien parfois pour trouver des solutions.

Globalement le sport en entreprise participe à améliorer le bien-être au travail. Certaines grandes entreprises ont même fait installer des salles de sport au sein de leurs locaux. D’ailleurs l’installation d’une salle de sport en entreprise est réglementée comme le stipule cet article de l’INRS.

Outre le facteur physique, le sport ente collègues permet de renforcer l’esprit d’équipe et créer du lien social.

Le sport en entreprise comme lien social

Le sport rassemble. C’est parfois l’occasion de discuter avec certains collègues que l’on ne croise habituellement jamais durant les journées de travail.

Cela peut simplement consister à aller courir avec un ou des collègues durant la pause de midi.

Pour resserrer les liens les entreprises sont également de plus en plus adeptes des journées « team building ». Ces journées consistent à réaliser des jeux ou sports, souvent en pleine nature, de façon à avancer sur une problématique commune d’une façon ludique.

Atteindre les objectifs, s’entraider, collaborer, créer du liens, … Beaucoup d’aspects qui serviront ensuite à mieux communiquer en entreprise et être plus à l’aise avec ses collaborateurs.

groupe d'hommes et de femmes en train de courir sur une route

Conclusion : bougez

La conclusion est qu’il faut bouger. Le corps humain n’est pas fait pour être immobile. Et comme l’esprit, il peut vite s’encrasser. Alors il faut respecter son « temps de chauffe » avant l’effort et penser à bouger de façon quotidienne et régulière. Rien ne sert de viser l’exploit. Un peu de marche, du gainage et quelques assouplissements seront déjà très bénéfiques. Et puis l’avantage avec les baskets de sécurité S.24 c’est que vous pourrez conserver les mêmes chaussures pour faire le sport et pour travailler 😊

jambes d'une femme un train de courir sur une route dans un parc

Informations sur l'article

L'auteur de l'article

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

FEETLAB® | Inscription

Vous souhaitez automatiquement recevoir les derniers articles du FEETLAB® ?
Inscrivez-vous ci-dessous :