plaque de metal en fusion pour norme HRO

Tout savoir sur l’exigence additionnelle HRO relative à la résistance à la chaleur de la semelle d’usure des chaussures de sécurité (norme EN ISO 20345)

Le marquage HRO fait partie de la norme EN ISO 20345 qui encadre la normalisation des chaussures de sécurité.

 

La norme EN ISO 20345 comprend :

  • des exigences fondamentales qui sont obligatoires pour valider la mise sur le marché du produit
  • des exigences additionnelles non-obligatoires qui correspondent à des risques ou des utilisations plus spécifiques.

Le marquage HRO fait partie des exigences additionnelles.

Le marquage additionnel HRO atteste que la semelle d’usure (celle qui est en contact avec le sol) résiste à une chaleur de 300°C.

Norme HRO : Des semelles en caoutchouc

Difficile voire impossible d’obtenir le marquage HRO sans avoir recours au caoutchouc nitrile.

Que la semelle intermédiaire, qui n’est pas en contact avec le sol, soit en EVA ou en polyuréthane, le matériau de semelle d’usure des chaussures normées HRO est systématiquement du caoutchouc.

Le polyuréthane va par exemple résister à une chaleur par contact de 160 à 180 °C alors que le caoutchouc nitrile utilisé sur les semelles d’usure résiste à au moins 300°C.

Norme HRO : Pour quelles utilisations ?

Des chaussures normées HRO sont utiles pour les travailleurs évoluant sur des sols chauds ou susceptibles de marcher sur des objets chauds.

Il ne faut pas oublier ce dernier point et analyser tout l’environnement de travail de la personne y compris les objets qu’elle manipule.

Par exemple une personne réalisant de l’enrobé est susceptible de marcher sur un sol chaud alors qu’un soudeur ou un fondeur peut être amené à marcher sur un objet chaud qu’il a échappé ou sur lequel il travaille.

 

Parmi les métiers on peut donc inclure les chaudronnier, fondeur, ferronnier-forgeron, soudeur, chauffagiste, maréchal-ferrant, enrobé, etc

soudeur dans conduit avec des étincelles

Attention à bien surveiller l’état des semelles. Et également à privilégier des semelles avec une épaisseur de caoutchouc importante pour les métiers pour lesquels le risque est élevé. Ex : enrobé.

Une chaussure avec une faible épaisseur de caoutchouc pourra être HRO mais elle s’usera probablement plus rapidement.

Le caoutchouc s’abrase forcément avec le temps. A terme il y a des risques que le caoutchouc laisse apparaître la matière de la semelle intermédiaire. Si c’est le cas il faut s’alarmer car la résistance de la chaussure à la chaleur par contact n’est plus efficace.

Par exemple en étant en contact avec une chaleur intense, l’EVA va très rapidement se désagréger faisant courir un risque au travailleur.

Norme HRO : les tests réalisés sur la chaussure

Le test HRO est réalisé par un organisme notifié agréé tel que le Centre Technique du Cuir (CTC) pour la France.

Pour réaliser le test du HRO, les étapes sont les suivantes :

  • On prélève un échantillon de la semelle d’usure et on la place en étau entre un fer chaud et une plateforme d’accueil.
  • Le fer est ensuite chauffé électriquement jusqu’à 300°C puis placé pendant une durée de 60 secondes sur l’échantillon.
  • Une fois le fer retiré, il faut patienter 10 minutes et observer t’état de la matière.

 

Aucun dommage ne doit être constaté : fusion, carbonisation, fissures, etc

La norme HI concerne également la résistance de la chaussure à la chaleur. Mais cette fois-ci on mesure les remontées de chaleur à l’intérieur de la chaussure. Ce qui est différent du HRO qui concerne la résistance de la matière de semelle d’usure.

Notre sélection de chaussures de sécurité normées HRO

  • HERO S3 : le bunker

Chaussure de sécurité noire haute homme et femme S3 Norme WG résistante vue de profil

La spécificité du modèle HERO S3 est sa protection métatarsienne (Norme M). Elle garantit une protection optimale en terme de chute d’objet.

C’est un modèle apprécié des soudeurs pour sa fermeture rapide velcro. Elle permet de quitter la chaussure rapidement en cas d’insertion d’objet chaud dans la chaussure.

C’est un modèle également préconisé pour ceux qui manipulent des objets lourds avec risque de chute (ex : rails de chemin de fer).

Petit plus : Le cuir pleine fleur du HERO S3 est normé WG c’est-à-dire qu’il résiste aux projections de métaux en fusion.

Attention au matériau de la tige

Suivant l’utilisation il faut tout de même faire attention aux matériaux utilisés sur la tige. Certains tels que la toile ou la croûte velours ne sont pas propice à travailler avec du métal en fusion. Ils sont trop fragiles pour ce genre d’utilisation.

  • BITUM S3 : le modèle spécial… enrobé !

haussure de sécurité noire haute homme et femme S3 résistante vue de profil

Comme son nom le laisse imaginer le BITUM S3 est spécialement conçu pour les personnes spécialistes de l’enrobé.

Son épaisseur de caoutchouc très importante (idem HERO S3) garantit une obtention sûre de la norme HRO. Elle lui confère également une très bonne durabilité.

Sa semelle extérieure ainsi que sa première de propreté isolante (avec un film d’aluminium) lui permettent d’obtenir une très bonne résistance aux remontées de chaleur (norme HI).

Bien que ce modèle soit un « spécial enrobé », il peut être utilisé pour d’autres activités avec risques de sols/objets chauds.

  • Les KICK S3 et BOXING S3 : Légers et polyvalents

Chaussure de sécurité noire basse homme et femme S3 résistante vue de profil
Chaussure de sécurité noire haute homme et femme S3 résistante vue de profil

Avec un style plus « basket », les modèles KICK S3 et BOXING S3 sont plus polyvalents et également plus légers.

La légèreté vient principalement du caoutchouc de la semelle SPIDERGRIP. Il est un peu moins épais que celui des BITUM S3 et HERO S3.

Attention tout de même au cramponnage serré de la semelle SPIDERGRIP. Il n’est pas forcément adapté à tous les types de sols. Par exemple dans le cas où des copeaux métalliques jonchent le sol, la semelle risque de s’encrasser et de perdre en efficacité.

Son cuir facile à nettoyer lui confère une bonne polyvalence.

Le marquage HRO est donc une exigence additionnelle de la norme EN ISO 20345.

Les produits qui l’obtiennent sont donc systématiquement munis d’une semelle en caoutchouc nitrile. Et si la chaussure est utilisée lors de manipulation l’objets chauds, il faut également prévoir un cuir lisse résistant.

 

Sinon il existe également à notre gamme de nombreux autres modèles normés HRO. Cependant ils sont destinés à des utilisations comportant moins de risques en terme de chaleur par contact :

FEETLAB® | Inscription

Vous souhaitez automatiquement recevoir les derniers articles du FEETLAB® ?
Inscrivez-vous ci-dessous :