Qui norme les chaussures de sécurité ?

tests laboratoire pour norme chaussures de sécurité EN ISO 20345

Les chaussures de sécurité sont normées par des organismes notifiés et indépendants. Lorsque l’on dit organisme on parle en fait de laboratoires qui sont habilité à tester et certifier des produits particuliers. Ces organismes ont en leur possession les normes et les protocoles à appliquer pour réaliser les tests. Pour la chaussures de sécurité, ces méthodes d’essais et exigences s’appuient sur le règlement 2016/425/UE. Ils découlent ensuite de ce règlement différentes normes dont fait partie la EN ISO 20345 qui encadre la mise sur le marché des chaussures de sécurité.

Les laboratoires de certifications jouent un rôle dans l’élaboration des normes. Au même titre que les fabricants ils sont consultés pour participer à des groupes de travail. Ce sont eux qui délivrent les certifications aux fabricants.

Lire l’article Quelles sont les obligations du fabricant pour mettre une chaussure de sécurité sur le marché européen ?

Les laboratoires de certifications sont parfois nationaux, parfois européens ou internationaux. Voici les principaux laboratoires avec lesquels les fabricants de chaussures de sécurité européens sont amenés à travailler :

Le Centre Technique du Cuir (CTC)

Le Centre Technique du Cuir (CTC) est le centre de test français de référence concernant la normalisation des EPI (chaussures de sécurité, gants de protection et vêtements de protection) depuis 1992. Son siège est basé à Lyon (69). Le CTC a délivré plus de 35 000 certificats UE pour ces différents équipements. Le CTC réalise des essais de qualification pour aider les fabricants à améliorer leur matériaux ou leurs process de fabrication. Dans la même logique il réalise ensuite les essais de certification et délivre les certificats de conformité (AET) aux fabricants. Le CTC possède une solide expérience sur les questions d’innocuité et du respect de la norme REACh. Il participe activement à la normalisation des EPI ainsi qu’à la coordination des Organismes Notifiés.

L’INSESCOP

L’INSESCOP est le centre de tests de référence Espagnol. Il est basé à Elda (Alicante) au Sud-Est de l’Espagne. Créé en 1971 en tant qu’association privée à but non lucratif, L’INESCOP travaille pour partager son savoir et son innovation sur le secteur de la chaussure. Comme le CTC, l’INESCOP est accrédité pour délivrer des certificats d’examen UE de type pour les chaussures de sécurité.

Le CIMAC

Le CIMAC est le laboratoire de référence italien pour la certification des EPI depuis maintenant plus de 30 ans. L’organisme est basé à Vigevano à côté de Milan. Au même titre que le CTC et l’INESCOP, il est en mesure de réaliser des essais de qualification et également des certifications pour valider, avec la norme EN ISO 20345, la mise sur le marché des chaussures de sécurité.

INTERTEK

INTERTEK est un laboratoire d’envergure internationale d’origine Anglaise. Il teste et normalise de nombreux produits dans des secteurs très différents depuis plus de 130 ans. Intertek réalise également du contrôle qualité et de l’inspection.

Le TÜV

Le TÜV est un laboratoire d’origine allemande à dimension internationale. Comme INTERTEK le TÜV teste des produits de nombreux secteurs d’activité tels que le l’habillement, les dispositifs médicaux, les produits chimiques, l’électronique, etc). Les équipements de protection individuelle font donc également partie de son champs d’action.

Le PFI

Le PFI est un laboratoire également d’origine allemande qui est accrédité pour délivrer des certifications pour les EPI. Au-delà des EPI, PFI teste également de la maroquinerie, de la chaussure de mode, des dispositifs orthopédiques, des jouets, l’intérieur des automobiles, etc).

Une marque française de chaussure de sécurité n’est donc pas obligée de choisir un laboratoire français pour réaliser ses tests de qualification ou de certification. Etant donné que la normalisation des chaussures de sécurité a une dimension européenne, une chaussure de sécurité française peut être normées par un pays européen étranger à la France, elle sera tout de même commercialisable sur l’ensemble des pays de l’Union Européenne.

Mains en train de trier des feuille, un document unique

Informations sur l'article

L'auteur de l'article

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

FEETLAB® | Inscription

Vous souhaitez automatiquement recevoir les derniers articles du FEETLAB® ?
Inscrivez-vous ci-dessous :