Comment choisir sa chaussure de sécurité suivant son métier

deux hommes habillés en noir dans un entrepôt qui tiennent une chaussure et une boite de chaussures dans les mains

On retrouve parmi les offres des chaussures de sécurité de tous types, de toutes les formes, toutes les couleurs, etc. Pourquoi ? Parce que l’utilisateur aime avoir le choix ! Mais également parce chaque métier a sa chaussure (ou presque).

Bien que certains modèles soient polyvalents et d’autres plus spécifiques, il est important de faire le point sur les contraintes de son métier avant de faire son choix. Ceci afin de maximiser votre protection, votre confort et également la durée de vie de vos chaussures de sécurité.

Dans cet article nous tenterons de vous orienter vers la typologie de produit adaptée à votre métier.

MENU DE L'ARTICLE

Les métiers du gros œuvre

Choisissiez une chaussure de sécurité chantier S3 avec un matériau facile à nettoyer. Les cuirs lisses, nubuck, gras ou pull up sont à favoriser pour leur résistance et leur facilité de lavage. Dans le gros œuvre, les travaux de démolition sont assez salissants mais restent pour la plupart poussiéreux. Par contre un maçon va utiliser des matériaux plus difficile à nettoyer une fois sur les chaussures (ex : mortier, ciment, etc). C’est pourquoi une chaussure facile à nettoyer est de rigueur.

Un sur-embout de protection peut être un vrai plus pour améliorer la tenue dans le temps de la chaussure de sécurité.

Côté semelle il vous faut un bon cramponnage pour adhérer sur les sols meubles  et les chantiers encombrés.

Les travailleurs du gros œuvre apprécient particulièrement les chaussures de sécurité montantes qui apportent un bon maintien de la cheville et également un meilleur écran face aux intrusions de poussières dans la chaussure.

Pour les charpentiers, qui sont amené à avoir besoin de plus d’agilité, il est possible de s’orienter vers une basket de sécurité S3 montante qui offrira une bonne liberté de mouvement tout en conservant résistance et facilité de nettoyage.

homme à genoux tenant une grosse perceuse

Les métiers du Second œuvre

un artisan debout dans un appartement, en train de travailler sur une menuiserie

Menuisier, électricien, plaquiste, plombier, carreleur, etc. Les métiers du second œuvre sont nombreux. Pourtant la typologie de produit dont les artisans du second œuvre raffolent est assez commune : c’est la chaussure basket de sécurité.

Pourquoi ? Parce qu’être artisan du second œuvre c’est du sport ! Monter, descendre, être à genoux, se mettre dans des postures contraignantes. Les maitres mots qui reviennent constamment dans la bouche de ces utilisateurs en quête de confort sont : légèreté, souplesse, finesse et amorti. 

Optez donc pour une basket de sécurité à l’allure sportive.

Si votre environnement de travail est plutôt propre et sec alors une chaussure de sécurité S1P aérée sera le plus adaptée.

Cependant si vous êtes à la fois à l’intérieur, à la fois à l’extérieur alors une chaussure de sécurité S3 avec un matériau lisse, facile à nettoyer sera plus appropriée. Il en va de même pour les artisans qui travaillent avec de l’enduit ou des colles comme les carreleurs.

Un petit plus pour ceux qui travaillent beaucoup à genoux : choisissez une chaussure de sécurité avec un sur-embout rigide. Cela évitera de se retrouver avec une chaussure de sécurité trouée à l’avant au niveau du bout après quelques semaines.

La cuisine et l’agroalimentaire

Ce sont des métiers pour lesquels l’adhérence sur sols carrelés est primordiale. Une chaussure de sécurité est quasiment systématiquement testée à la glisse sur un sol carrelé (norme SRA) et il est vrai que certaines sont plus adhérentes que d’autres. C’est une donnée que vous pouvez demander au fabricant même si la meilleure des solutions reste le test au porté. En effet une semelle s’analyse sur la durée. Si elle a tendance à s’encrasser par exemple elle va très rapidement perdre en efficacité. Si vos sols sont souvent sales veillez donc à choisir une semelle aux crampons espacés qui ne retiendront pas les liquides et les saletés.

Le profil des chaussures de cuisine est le mocassin de sécurité sans lacet bien souvent noir ou blanc. 

Une autre caractéristique des chaussures agroalimentaires sont la facilité de nettoyage notamment pour le maintien d’une hygiène irréprochable. C’est d’ailleurs pour cela que le mocassin est le type de chaussure de sécurité le plus plébiscité pour les métiers de bouche et l’industrie agro-alimentaire : sa construction limite les coutures qui sont des zones de stockage des saletés tout comme le serait les lacets.

semelle de chaussure antiglisse

Niveau normatif les chaussures de sécurité pour cuisine sont biens souvent des chaussures de sécurité S2. Globalement il faut retenir que la chaussure de sécurité S2 est résistante à lé pénétration des liquides mais ne possède pas de semelle anti-perforation.

Certains métiers de l’agro-alimentaire très salissants ou humides utilisent également des bottes de sécurité plastiques normée S4 ou S5 pour une imperméabilité totale. C’est par exemple le cas dans les abattoirs. 

A noter que les chaussures de sécurité à préconiser pour les métiers de la chimie et des laboratoires sont les mêmes que pour les métiers de la cuisine de de l’agro-alimentaire. Les problématiques sont à peu près les mêmes : risque de glissade, maintien de l’hygiène et résistance de la chaussure à la pénétration des liquides. Avec peut être en plus une meilleure ténacité face aux produits chimiques. Concernant ce dernier point il faut noter qu’il existe les normes EN 13832-3 et EN 13832-3 qui régulent la mise sur le marché des chaussures résistantes aux produits chimiques.

Les industries (industrie légère / maintenance ou l’industrie lourde

homme debout habillé en noir travaillant sur une machine dans un atelier

Comme pour les artisans du second ouvre vous pouvez opter pour une basket de sécurité profilée et légère.

Ensuite à vous de voir si votre industrie est relativement propre. Si c’est le cas optez pour une chaussure de sécurité S1P.

Si en revanche il y a de l’humidité, des hydrocarbures ou autres salissure dans votre environnement de travail, alors optez pour une chaussure des sécurité S3 composée d’un matériau hydrofuge.

L’industrie rassemble beaucoup de travailleurs statiques. La position debout statique prolongée est assez traumatisante pour la chaine locomotrice. Les douleurs sous la plante du pied sont assez courantes, ce qui pousse les opérateurs à modifier leur posture engendrant ainsi des problèmes aux articulations sus-jacentes. Si vous piétinez à longueur de journée, une chaussure de sécurité avec un bon amorti peut vous soulager.

Pensez également à vérifier la qualité de votre semelle de propreté. Elle doit vous apporter également de l’amorti mais aussi du maintien.

Les travaux publics et travaux extérieurs 

Pour ceux qui travaillent en extérieurs et évoluent donc dans de la roche, de la boue ou de l’eau, optez pour une chaussure de chantier S3 cramponnée avec un matériau de tige robuste et hydrofuge.

Comme pour le gros œuvre, le matériau principal de la tige doit être facile à nettoyer. Privilégiez donc des cuirs robustes de qualité type pleine fleur, nubuck ou cuirs gras.

A noter qu’une membrane imper-respirante normée WR peut être une bonne protection additionnelle pour les environnements très humides.

Enfin la botte de sécurité est également très présente dans ces métiers car elle offre une très bonne résistance à l’eau et permet d’éliminer la présence des lacets qui sont souvent un point de fragilité pour les métiers extérieurs.

jambes d'un homme portant un jeans et des bottes de sécurité couleur crème

Le transport

baskets de sécurité grises, noires et bleus prises lors de la marche

Les transporteurs sont amenés à monter et descendre de leur véhicule. Ils aimeraient pouvoir travailler en basket de sport pour être à l’aise lors de la conduite qui représente la majeure partie de leur temps.

Malheureusement il est obligatoire pour la plupart d’être équipé de chaussures de sécurité car les transporteurs chargent et déchargent des marchandises parfois lourdes, ou interviennent dans des entrepôts ou le port de chaussures de sécurité est obligatoire.

Transporteurs, allez donc chercher du côté des baskets de sécurité qui associent finesse, confort et sécurité.

A noter que certains transporteurs, notamment ceux qui font des longs trajets, portent leurs chaussures de sport lors de la conduite puis chaussent leurs chaussures de sécurité au moment d’arriver à l’entrepôt. Ici, si le client l’autorise, la sur-chaussure de sécurité peut être une alternative. Sinon il faut des chaussures de sécurité sans lacet ou du moins facile à mettre.

La logistique et les grandes surfaces

Ce sont des métiers dans lesquels les opérateurs marchent énormément. Ils sont constamment en mouvement, accroupi, debout, etc.

Tout va très vite, les chargements, déchargements, la manutention des colis, les cadences de travail soutenues. Tous ces points font que les métiers de la logistique sont propices aux blessures et notamment aux TMS (Troubles Musculosquelettiques).

Il faudrait donc plutôt s’orienter vers de la basket de sécurité souple et légère avec de préférence une semelle d’usure adhérente surtout pour les grandes surfaces où il n’est pas exclu d’avoir des liquides au sol.

Si la présence de liquides est courante privilégiez plutôt des chaussures de sécurité S3 pour éviter d’avoir les pieds mouillés. Sinon orientez vous plutôt vers une chaussure de sécurité S1P qui vous offrira une meilleure respirabilité.

homme debout dans un entrepôt tirant un charriot

Les métiers du métal

soudeur dans conduit avec des étincelles

Les soudeurs, fondeurs, ou ferronniers, etc sont des métiers qui sollicitent beaucoup la chaussure de sécurité : projections de métaux en fusion qui agressent le matériaux de la tige, copeaux de métal qui cisaillent la semelle, etc.

Il faut pour ces métiers une chaussure de sécurité munie d’un cuir de qualité et d’une semelle en caoutchouc épaisse résistante à la chaleur par contact normée HRO. N’hésitez pas à choisir un modèle normé M avec une protection additionnelle des métatarses pour vous prémunir des chutes d’objets. C’est par exemple le cas de notre modèle HERO S3.

Cet article à donc pour but de balayer largement les secteurs d’activité. Bien sûr il est compliqué de rentrer dans la détail pour chaque métiers. Et également de ne pas en oublier. Si votre métier n’apparait pas et que vous n’arriver pas à faire le parallèle avec des activité connexes, n’hésitez pas à nous contacter pour en discuter.

Informations sur l'article

L'auteur de l'article

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

FEETLAB® | Inscription

Vous souhaitez automatiquement recevoir les derniers articles du FEETLAB® ?
Inscrivez-vous ci-dessous :